Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

INNATE PHARMA

IPH - FR0010331421 SRD PEA PEA-PME
5.430 € +2.84 % Temps réel Euronext Paris

Innate pharma : Le potentiel examen accéléré d'une molécule anti-cancer d'Innate booste l'action

mardi 29 janvier 2019 à 10h07
INNATE PHARMA profite de la mise en lumière du potentiel d'IPH4102

(BFM Bourse) - Le traitement candidat des lymphomes cutanés IPH4102 bénéficie d'un coup de pouce potentiel de l'agence américaine du médicament. Sa commercialisation pourrait intervenir à partir de 2023, parie un bureau d'études. L'action en profite.

La molécule d'Innate IPH4102 progresse dans son parcours réglementaire. L'agence américaine du médicament (FDA) a accordé le statut "fast track" à cette molécule ciblant le syndrome de Sézary, une forme agressive de cancer cutané. Cohérent avec la gravité et la rareté de cette indication, ce statut permet de mettre en lumière le potentiel de ce traitement, dont la biotech marseillaise détient l'intégralité des droits. L'action Innate rebondit de 12,33% à 7,34 euros vers 09h30 mardi.

Une première reconnaissance de la part de la Food and Drug Administration

Innate Pharma a annoncé mardi matin avoir reçu de la FDA le statut "fast track" pour son anticorps IPH4102 (susceptible de réduire la durée d'examen d'une éventuelle demande de mise sur le marché si la molécule va au bout des tests cliniques) en tant que traitement de patients présentant un syndrome de Sézary en rechute ou réfractaire, ayant reçu au moins deux traitements systémiques antérieurs.

Le syndrome de Sézary est une variante leucémique des lymphomes T cutanés (LTC), un groupe hétérogène de lymphomes se manifestant au niveau de la peau. Il s'agit d'une maladie rare -3% de tous les lymphomes cutanés- au pronostic médiocre et dégradant fortement la qualité de vie du fait des atteintes cutanées. Au vu des premiers résultats recueillis lors des essais préliminaires (phase 1) l'attribution du "fast track" dans le contexte de la maladie apparaît logique, ce statut dépendant d'abord de la gravité de l'indication visée et de l'absence d'options thérapeutiques existantes.

L'annonce n'en demeure pas moins un élément positif, note Oddo BHF, qui évalue à 50% la probabilité de succès de la molécule. IPH4102 est le troisième produit du portefeuille d'Innate, après Lumoxiti et Monalizumab, mais tandis que la biotech collabore avec AstraZeneca pour les premiers, elle est entièrement propriétaire des droits d'IPH4102. A ce stade, Oddo BHF estime que ce projet représente une valeur de 1,5 euro par action (3 euros dans un scénario du meilleur des cas).

Un produit clé pour construire une activité commerciale

"IPH4102 est clé dans notre stratégie de construction d’une franchise commerciale de traitements dédiés aux cancers rares d’hémato-oncologie", a d'ailleurs souligné le directeur médical d'Innate, Pierre Dodion. "Tellomak, une étude de Phase II (NDLR : essais cliniques intermédiaires) internationale multi-cohorte démarrera au premier semestre 2019 pour confirmer l’activité clinique d’IPH4102 dans le syndrome de Sézary et évaluer son potentiel dans différents sous-types de lymphomes de type T", a-t-il précisé.

En cas de succès, le produit pourrait être commercialisé à partir de 2023 et générer un pic de ventes de 235 millions d'euros (à l'échelle de l’ensemble des cancers LTC, soit environ 6.000 cas par année contre 150 à 300 cas pour le syndrome de Sézary), pronostique Oddo, qui confirme son conseil d'achat avec un objectif de 11,60 euros sur le titre Innate Pharma.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur INNATE PHARMA en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+308.30 % vs +1.14 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat