Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

ILIAD

ILD - FR0004035913 SRD PEA PEA-PME
97.200 € +0.02 % Temps réel Euronext Paris

Iliad : Pourquoi Barclays n'est pas optimiste pour le secteur français des télécoms

mardi 5 mars 2019 à 12h36
Barclays estime que la consolidation est la meilleure option dans les télécoms

(BFM Bourse) - Les opérateurs télécoms se sont livrés en 2018 à une concurrence accrue, ce qui n'a pas manqué de peser sur leur rendement, déplore Barclays. La meilleure solution serait évidemment une réduction du nombre d'intervenants, mais la fameuse consolidation sectorielle reste une perspective élusive...

Pourtant positif sur le secteur européen des télécoms, la banque britannique passe en revue le marché français ce qui aboutit à une dégradation de ses recommandations, avec une pondération qui passe à neutre sur Orange et sur Iliad, à un maintien de ce conseil sur Bouygues, et à une dégradation à sous-pondérer sur Altice Europe (propriétaire de BFM Bourse).

L'essentiel de l'exercice 2018 a été marqué par une accentuation de l'environnement concurrentiel en France, rappelle Barclays, qualifiant même d'irrationnel le comportement global des acteurs du marché en termes de promotions commerciales, ce qui a réduit à 5% le taux de rentabilité des capitaux employés en moyenne. Si les tarifs ont depuis connu une amélioration, le bureau d'études estime qu'une période prolongée de "réparation" des conditions tarifaires serait nécessaire pour redresser la rentabilité. "Cependant, une discipline de marché apparaît incertaine dans une partie à quatre où chaque joueur a des objectifs individuels ambitieux", note le bureau d'études.

Une consolidation comme solution ?

Pour Barclays, une fusion-acquisition entre les quatre acteurs, qui apparaît la meilleure option, reste incertaine. De façon encourageante, les autorités françaises ne semblent plus opposées à une telle consolidation. Mais la banque rappelle l'échec des nombreuses tentatives jusqu'à présent, faute de convergence sur les valorisations respectives des différents acteurs en cas de transaction. De plus, le contexte social et politique actuellement agité pourrait fortement limiter l'adhésion du gouvernement à un tel projet. Dans ce cadre, seule une collaboration plus étroite dans le partage de réseaux, comme cela est à l'oeuvre dans d'autres marchés, semble en mesure d'améliorer la rentabilité des acteurs français.

Dans ce cadre, Barclays dégrade son conseil sur Orange de surpondérer à neutre, avec un objectif de 16,50 euros. Se différenciant par la qualité de son service, l'ex-opérateur historique a atténué les pressions concurrentielles l'an dernier, mais les risques sont présents et ont d'ailleurs amené la direction à maintenir son objectif de dividende pour le moment au même niveau que l'an passé.

Quant à Iliad, également dégradé de surpondérer à neutre, avec un objectif de 105 euros, la banque note qu'il faudra du temps pour rattraper la qualité perçue en termes de couverture 4G tandis que la capacité à défendre les tarifs dans le fixe est encore incertaine.

Considérant que le cours d'Altice Europe reflète une prime spéculative excessive, le bureau d'études dégrade le titre de neutre à sous-pondérer, ciblant 1,5 euro par action.

Enfin, la banque maintient une pondération neutre sur Bouygues, avec un objectif de cours réduit à 37 euros, considérant que la bonne dynamique pour le groupe est globalement bien prise en compte dans le cours.

Guillaume Bayre - ©2019 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur ILIAD en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.80 % vs +12.26 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat