Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

I.CERAM

ALICR - FR0011511971 SRD PEA PEA-PME
1.255 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris

I.ceram : La prothèse de sternum en céramique d'I.Ceram brevetée aussi aux Etats-Unis

lundi 1 juin 2020 à 13h53
I.CERAM obtient un brevet clé pour son implant sternal aux USA

(BFM Bourse) - Le fabriquant d'implants orthopédiques développe une gamme d'implant en céramique d'alumine, matériau poreux permettant la régénération par les cellules osseuses tout en étant plus solide et léger que l'os. Déjà breveté en France et en Europe, son implant sternal vient d'être breveté aux Etats-Unis, première étape en vue d'une commercialisation outre-Atlantique.

C'est en toute logique de travaux menés à l’École Nationale Supérieure de Céramique Industrielle (ENSCI) de Limoges que sont issus les implants "Céramil" de la société I.Ceram. Spécialité locale depuis le XVIIIe siècle, la céramique correspond en fait à une vaste famille de matériaux dont les porcelaines (à pâte imperméable) et les faïences (à pâte poreuse), le point commun étant qu'ils sont tous obtenus à partir de la cuisson de matériaux non métalliques. Les céramiques techniques quant à elles sont utilisées dans des applications industrielles ou médicales de pointe.

Chez I.Ceram, la gamme Céramil ne représente encore qu'un cinquième du chiffre d'affaires aux côté d'un éventail d'implants plus classiques (prothèses de hanche, etc.) mais il s'agit du segment le plus dynamique avec une progression de 66% des ventes en 2019, contre 9% pour le chiffre d'affaires total, avec des spécificités qui font de la société limougeaude un pionnier mondial.

Un matériau particulièrement bien adapté

La céramique produite par I.Ceram est en alumine et présente une porosité aléatoire, totalement ouverte et interconnectée, tout à fait comparable à celle de l’os spongieux (la partie interne de l'os), ce qui autorise sa colonisation par les cellules ostéoblastiques. Par ailleurs, l’alumine est inerte, c'est-à-dire qu'elle n’entraîne ni inflammation ni rejet par l'organisme à son contact. Alors que plus de 6.500 pièces en céramique d'alumine ont été posées à ce jour, aucun élément de matériovigilance n'a été rapporté.

Selon un communiqué publié lundi matin par I.Ceram, l'entreprise vient d'obtenir auprès du bureau américain des brevets (United States Patent and Trademark Office, USPTO) le brevet de sa pièce emblématique, un implant du sternum. Os plat (haut d'une dizaine de centimètres et large de cinq) situé au milieu du torse, sur lequel viennent s'attacher les côtes, le sternum doit parfois faire l'objet d'une ablation, principalement en cas d'envahissement tumoral (souvent la conséquence d'une radiothérapie utilisée comme traitement d'un cancer du sein) ou d'infection grave qui intervient malheureusement dans près de 4% des chirurgies cardiaques. Dans ce cas, la structure en céramique permet de charger le sternum en antibiotiques.

Or l'absence de cet os ne permet plus de protéger les organes vitaux sous-jacents et de fermer la cage thoracique et donc de respirer efficacement, sans même parler de l'aspect esthétique. Limitées, les solutions utilisés à ce jour après ablation d'un sternum infecté ou métastasé sont complexes (sternum en titane ou en ciment osseux avec fixations métalliques) et surtout elles accroissent encore le risque infectieux pour le patient.

Première implantation en 2015

Développé avec le concours du docteur François Bertin, chirurgien thoracique au CHU de Limoges, l'implant sternal d'I.Ceram a fait l'objet d'une première implantation en 2015 chez une patiente atteinte d'un cancer. Il a depuis été mis en en oeuvre dans d'autres pays, comme le Canada ou la Pologne, et il a aussi été implanté avec succès chez une petite fille de 9 ans née sans sternum (agnégésie).

Après les brevets obtenus à l'échelle de la France (2017) et de l'Europe (2019), celui accordé par l'USPTO permet de protéger la technologie d'I.Ceram outre-Atlantique pendant vingt ans contre sa fabrication, son utilisation ou sa vente par toute autre personne ou société. "Avec ce brevet, I.Ceram devient la seule société à pouvoir développer l'implant sternal en alumine poreuse sur le sol américain", se félicite l'entreprise.

"Fort de cette reconnaissance des autorités américaines qui démontre notre capacité disruptive et innovante, I.CERAM s'engage à poursuivre ses démarches en vue d'une commercialisation de sa technologie outre-Atlantique", a déclaré André Kerisit, PDG et fondateur de la société.

En Bourse, l'annonce de l'obtention de ce nouveau brevet se traduisait lundi par une accélération de 8,47% du cours d'I.Ceram à 1,34 euro vers 12h30.

Guillaume Bayre - ©2022 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur I.CERAM en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.70 % vs +31.99 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat