Bourse > Glencore xstrata > Glencore xstrata : Se tasse après sa journée investisseurs
GLENCORE XSTRATAGLENCORE XSTRATA glen - JE00B4T3BW64glen - JE00B4T3BW64
- -
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
-Clôture veille : -Volume : -Capi échangé : -Capi. :

Glencore xstrata : Se tasse après sa journée investisseurs

tradingsat

(CercleFinance.com) - Lors de rencontres avec les investisseurs organisées toute la matinée à Londres, le géant des matières Glencore a fait le point sur nombre de sujets. Le groupe se montre préoccupé par la tendance baissière de nombre de matières premières, qui selon lui ne provient pas d'un problème de demande. D'où l'importance de son exposition à l'activité défensive de négoce. La discipline financière restera de mise, de même que le souci de retour aux actionnaires.

A la Bourse de Londres ce matin, l'action Glencore recule de 0,6% à 312 pence, soit un peu plus que BHP Billiton et Anglo American (- 0,4%) mais un peu moins que Rio Tinto (- 0,7%).

Ivan Glasenberg, le directeur général du groupe basé à Baar, dans le canton suisse de Zoug, a commencé par un point général. Selon la présentation, il estime que la tendance baissière des prix de nombre de matières premières résulte 'd'une mauvaise allocation du capital, et non d'une faiblesse de la demande'.

Dans certaines matières premières en effet, comme le minerai de fer, des investissements massifs et concomitants ont abouti à la mise en service simultanée de nombre de mines, d'où une hausse rapide de la production et une chute des cours. Cette allocation erratique des investissements reste un 'problème central' pour le secteur, a-t-il affirmé.

A ce jour, le complexe des matières premières manque d'unité et il convient désormais de différencier chacune d'entre elles. Glencore s'estime relativement protégé : au premier semestre, le négoce et le marketing, activité historique (et très rare chez un groupe minier) de nature défensive, concentrait environ 42% du résultat d'exploitation (EBIT), suivi par les mines de cuivre (38%), les parts du nickel, du charbon, du zinc et du pétrole étant inférieures à 8%.

Glencore ajoute que le fameux consensus quant à un surplus de cuivre sur le marché se montre “insaisissable” jusqu'à présent, le marché demeurant en déficit, comme tel est le cas pour le zinc. De surcroît, le groupe se focalise sur les mines dont les coûts de production comptent parmi les plus bas.

Parmi les autres géants miniers, l'exposition au minerai de fer de Rio TInto (73%), BHP Billiton (52%) et d'Anglo American (40%) est nettement plus forte.

Glencore rappelle qu'il compte toujours réaliser des synergies de plus de deux milliards de dollars grâce à la mise en place de la fusion avec Xstrata.

En 2015, Glencore entend continuer de mettre l'accent sur les grands projets de croissance, comme Koniambo (nickel en Nouvelle Calédonie, en cours de montée en puissance), McArthur River (mine de zinc en Australie), le Katanga (cuivre, en Congo-RDC) et les champs pétrolifères récemment acquis au Tchad.

Le groupe compte aussi maintenir son bilan et donc sa notation crédit et continuera d'investir de manière disciplinée.

Le management de Glencore reste enfin confiant dans sa capacité à augmenter le dividende et, d'une manière générale, à retourner du cash à ses actionnaires, tout en restant à l'affût des opportunités. Rappelons que Glencore a approché cet été, sans succès, Rio Tinto en vue d'une fusion.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...