Bourse > Glencore xstrata > Glencore xstrata : Comptes semestriels salués à londres
GLENCORE XSTRATAGLENCORE XSTRATA glen - JE00B4T3BW64glen - JE00B4T3BW64
- -
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
-Clôture veille : -Volume : -Capi échangé : -Capi. :

Glencore xstrata : Comptes semestriels salués à londres

tradingsat

(CercleFinance.com) - Au 1er semestre de son exercice 2011, Glencore a enregistré une hausse de son bénéfice avant attribution de 58% à 2.672 millions de dollars, soit 0,57 dollar par action. Coté en Bourse depuis mai, le groupe a décidé de verser son premier dividende intermédiaire fixé à 0,05 dollar. Conformes aux attentes moyennes, ces chiffres sont salués par une autre de l'action Glencore de 2,6% à 399 pence ce matin à Londres.

Pour mémoire, le géant helvétique du négoce et de la production de matières premières basé à Baar, dans le zougois suisse, avait été introduit à 530 pence en mai dernier sur la place londonienne.

Sur la période où le chiffre d'affaire a pris 32% à 92,1 milliards de dollars, l'EBITDA (résultat d'exploitation avant charge d'intérêt, impôts, dette et amortissement) a décollé de 47% à 3.845 millions d'euros passée de 3,7% à 4,2%.

Le résultat d'exploitation (EBIT) a pris 50% à 3.303 millions, soit une marge relevé de 3,1% à 3,6%.

Par division, l'EBIT de la branche Négoce a pris 45% à 1,25 milliard de dollars, en raison notamment du sous-segment Energie où la hausse atteint 200%. La branche Industrie (exploitation et participations minières) a gagné 54% à 2,05 milliards, porté par la hausse des cours des produits de base et celle de la production.

Le cash généré par les opérations a crû sur le semestre de 56% à 2.145 millions de dollars. La dette nette a reculé vivement de 14,75 à 8,3 milliards de dollars en un an (- 44%), soit un ratio de dette nette sur fonds propres revenant en un an de 42,9% à 22,2%.

En guise de perspectives, Glencore souligne que ses projets miniers en cours de développement devraient assurer une croissance de la production de cuivre de plus de 50%, en volume, d'ici 2014. Ainsi, la déception sur les projets Katanga et Kazzinc devrait être contrebalancée.

Selon le PDG du groupe, Ivan Glasenberg, 'la prochaine étape de notre développement devrait nous permettre d'accroître de plus de 50% notre production en volume d'ici 2014, une estimation autant conservatrice que nettement supérieure à la moyenne du secteur'.

Confiant dans ses perspectives de long terme portées notamment par le développement du monde émergent, Glencore se dit cependant préoccupé par les marchés industrialisés pénalisés par la crise souveraine. 'Nous nous focalisons sur la manière de réduire l'impact négatif de cette situation sur nos activités, tout en restant à l'affût des opportunités qui pourraient se dévoiler dans un tel contexte', ajoute Ivan Glasenberg.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés. Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI