Bourse > Gemalto > Gemalto : "L'effet Apple" profite au titre
GEMALTOGEMALTO GTO - NL0000400653GTO - NL0000400653
51.420 € -7.18 %
49.860 €Ouverture : +3.13 %Perf Ouverture : 51.750 €+ Haut : 47.800 €+ Bas :
55.400 €Clôture veille : 5 346 390Volume : +6.01 %Capi échangé : 4 577 M€Capi. :

Gemalto : "L'effet Apple" profite au titre

(Tradingsat.com) - Les annonces d'Apple n'ont pas provoqué de séisme, ni d'euphorie, sur les marchés boursiers. Le titre du groupe informatique a ouvert en hausse modeste à Wall Street avant de se stabiliser autour des 98 dollars.

Le lancement très attendu de la montre connectée du géant californien, l'iWatch, et de deux nouvelles versions de l'iPhone, constitue toutefois une bonne nouvelle pour des sociétés françaises comme Gemalto.

En effet, chacune des versions de l'iPhone 6 sera équipée du système de paiement mobile de la firme à la pomme, Apple Pay, fonctionnant grâce à la technologie sans contact NFC (Near Field Communication).

"Apple n’achète rien en direct à Gemalto, mais ce lancement aura des retombées positives évidentes", souligne aujourd'hui le courtier Natixis. "Il donne le coup d’envoi à la guerre dans le paiement mobile, ce qui favorisera l’équipement des banques, des opérateurs télécoms et d’autres fournisseurs de services qui ne voudront pas se faire totalement cannibaliser par Apple".

De plus, "au moment de la transition EMV [Europay MasterCard Visa] aux Etats-Unis, il pourrait inciter les banques américaines à plutôt émettre des cartes à double interface (contact et sans contact), dont le prix peut aller jusqu’au double des cartes à contact", ajoute le broker, qui suit Gemalto avec une opinion "Acheter" et un objectif de cours à 92 euros.

"On ne sait pas qui va fournir la technologie NFC et l'on ne pense pas que ce sera Gemalto. Mais cela reste une très bonne nouvelle de manière indirecte pour Gemalto car si Apple est le dernier fabricant de smartphones à adopter la technologie NFC, cela va clairement doper l'adoption de ce type de paiement et cette technologie à travers le monde", considère un trader parisien cité par l'agence Reuters.

Selon un document publié sur le site internet de Gemalto sur le NFC, le marché des paiements sans contact par l'intermédiaire de téléphone mobile pourrait atteindre 191 milliards de dollars (148 millions d'euros) en 2017.

L'action Gemalto était bien orientée mercredi au lendemain de la "keynote" d'Apple, gagnant plus de 3%, mais limitait ses gains en milieu d'après-midi. Le fabricant de terminaux de paiement Ingenico reculait quant à lui de plus de 2%, le marché restant insensible à ces annonces.

Il faut dire que les nouveaux produits et services du groupe américain ne vont pas "changer grand-chose" pour Ingenico, a estimé ce même trader en poste à Paris. D'autres professionnels du secteur, et pas des moindres, se montrent assez sceptiques quant à l'adoption de cette technologie.

"Même si les nouveaux produits d'Apple sont bien accueillis par les partisans du NFC, certains éléments vont continuer à peser sur cette technologie", a déclaré Gregory Boardman, Senior Vice President, Product & Development chez Ingenico USA, dans les colonnes de SourceMedia.

De plus, les consommateurs et les commerçants ne sont probablement pas tous prêts à adopter le paiement sans contact pour des raisons de sécurité, a ajouté le dirigeant, interrogé par le groupe de médias qui appartenait jadis à Thomson Corp., devenu aujourd'hui Thomson Reuters.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...