Bourse > Gameloft se > Gameloft se : Perspectives durement sanctionnées
GAMELOFT SEGAMELOFT SE GFT - FR0000079600GFT - FR0000079600
7.980 € 0.00 %
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
7.980 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 679 M€Capi. :

Gameloft se : Perspectives durement sanctionnées

tradingsat

(CercleFinance.com) - Gameloft, dont le titre dévisse de 23,3% à 4,3 euros à la Bourse de Paris, a publié hier soir son chiffre d'affaires du premier semestre, lequel a crû de 2% en glissement annuel à 111,3 millions d'euros (+10% à changes constants). Il est demeuré stable lors des trois derniers mois à 55 millions d'euros (+8% à changes constants).

'La croissance organique de la société est demeurée solide lors du premier semestre, en l'absence de nouveaux produits majeurs. Sur les douze à quinze lancements de jeux actuellement prévus sur l'ensemble de l'exercice 2014, seuls quatre ont été effectués lors des six premiers mois de l'année. Plus de 95% du chiffre d'affaires du premier semestre a donc été réalisé par les jeux du back catalogue, c'est-à-dire par les jeux lancés avant l'exercice en cours et dont la durée de vie s'allonge progressivement grâce au travail accompli sur leurs mises à jour', a expliqué l'éditeur de jeux vidéo téléchargeables.

Ses perspectives décevantes sont toutefois sévèrement sanctionnées. Pour l'exercice en cours, Gameloft a indiqué viser désormais un chiffre d'affaires proche de 245 millions d'euros et des charges opérationnelles courantes aux alentours de 230 millions, contre respectivement 233,3 et 204,9 millions l'an passé.

Cela induit un résultat opérationnel courant de 15 millions d'euros, soit près de deux fois moins qu'en 2013.

Portzamparc a réagi à cette publication, dégradant son conseil de 'conserver' à 'alléger', avec un objectif de cours de 5 euros. Le broker nantais tablait sur 58,4 millions d'euros de revenus au deuxième trimestre. L'impact des changes a été plus important qu'anticipé (- 8 points, contre - 7 attendus).

Portzamparc a en outre abaissé de 60 et 30% ses prévisions de bénéfices par action pour 2014 et 2015 et s'attend maintenant à ce que le groupe revienne à une croissance 'normative' à deux chiffres.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...