Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

FDJ

FDJ - FR0013451333 SRD PEA PEA-PME
31.880 € +0.38 % Temps réel Euronext Paris

Fdj : La FDJ prend des mesures face à la baisse des mises, le cours se rapproche du prix d'introduction

vendredi 20 mars 2020 à 11h00
La FDJ met en place des mesures face à la crise

(BFM Bourse) - La Française des Jeux a annoncé mettre en place des mesures pour réduire ses coûts alors que son activité de paris sportifs chute et que le confinement aura des répercussions encore difficile à évaluer sur son activité de jeux de hasard. L'un dans l'autre, le marché semble s'en satisfaire.

Pas immunisé contre une crise aussi exceptionnelle que celle d'une pandémie mondiale, le cours de l'opérateur français de jeux de loterie qui trônait le 21 février dernier à un sommet historique de 30 euros a chuté depuis de 39%. Vendredi matin, le groupe a toutefois effectué un point sur son activité sous le Covid-19 jugé rassurant puisque le cours remonte de 5,24% à 19,47 euros vers 10h00 - renouant ainsi pratiquement avec son prix d'introduction, de 19,50 euros par titre en ce qui concerne les petits porteurs.

"Nous faisons face aujourd'hui à une situation inédite et exceptionnelle qui requiert une mobilisation de tous et va peser sur notre activité pour une durée indéterminée. Dans ce contexte, le groupe FDJ s’est organisé très rapidement pour faire face de manière responsable à cette crise sanitaire sans précédent et en limiter les conséquences sur ses collaborateurs, ses clients, ses détaillants et ses actionnaires, grâce à sa solidité, sa réactivité et l’engagement de tous", a déclaré la Présidente directrice générale Stéphane Pallez citée dans le communiqué du groupe.

Mi-février, l'entreprise a déclenché un plan permettant d'assurer la continuité de ses activités, tout en plaçant la très grande majorité des salariés en télétravail. Ce plan a été renforcé pour faire face aux mesures exceptionnelles pour endiguer l’épidémie de Covid-19, telles que la fermeture de la plupart des commerces et la limitation des déplacements individuels en France, et le report, voire l’annulation, de nombreux événements sportifs.

Côté loterie (80% de l'activité en 2019), près de 80% des points de vente habituels (bureaux de tabac, presse...) restent autorisés à recevoir du public, mais le groupe s'attend évidemment à une diminution de la fréquentation. Il est, à date, difficile d’évaluer précisément les conséquences mais à titre d'illustration, une baisse des mises de l’ordre de 50% se traduirait par un impact mensuel sur le chiffre d’affaires proche de 55 millions d’euros, estime FDJ. En outre, le jeu "Amigo", auquel on participe directement sur un écran en point de vente, a été suspendu par mesure de précaution, ce qui aura sur un moins un impact d'environ 17 millions d'euros. Les jeux en ligne eux ne sont pas pénalisés. Pour rappel, le chiffre d’affaires loterie l'an dernier s'élevait à 1,578 milliard d'euros.

Pour les paris sportifs (20% de l'activité l'an dernier), un très fort recul des mises est inéluctable sur le premier semestre du fait de l'annulation de nombreux événements sportifs, dont l’UEFA Euro 2020, la plupart des matchs de championnat, notamment de football et de basket, et la totalité des tournois de tennis à venir, y compris Roland Garros. Toutefois, le report de certaines compétitions reste possible au second semestre 2020 comme pour les championnats de football et Roland Garros, voire en 2021 comme pour l’UEFA Euro 2020, ce qui pourrait en partie rattraper le manque à gagner par la suite. Hors reports éventuel, FDJ anticipe sur l’exercice 2020 une perte de chiffre d’affaires de l’ordre de 120 millions d’euros, à comparer à 341 millions d’euros de chiffre d'affaires réalisé sur l'ensemble de 2019 dans cette activité.

La firme prévient toutefois que "compte tenu du caractère évolutif de la situation", les estimations formulées à ce stade ne constituent "ni une prévision, ni un objectif".

Pour limiter les effets de la crise sur sa rentabilité, le groupe indique avoir d'ores et déjà pris un certain nombre de mesures et travailler sur des réductions supplémentaires de sa base de coûts, "pour permettre une reprise de l’activité dans les meilleures conditions dès que les circonstances le permettront". Enfin, "la situation financière de FDJ est extrêmement solide et permet d’assurer la liquidité du groupe, qui dispose d’une trésorerie disponible à court terme suffisante pour faire face à la situation", assure l'opérateur de jeux de hasard.

Par ailleurs, souhaitant permettre à ses nouveaux actionnaires de participer physiquement à sa première assemblée générale post-introduction, le groupe a décidé d'en reporter la date du 22 avril au 18 juin. En conséquence, la date de mise en paiement du dividende de 0,64 euro par action, prévue à l’origine le 6 mai, est décalée au 30 juin.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur FDJ en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+332.80 % vs -7.72 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat