Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

FDJ

FDJ - FR0013451333 SRD PEA PEA-PME
32.820 € +1.48 % Temps réel Euronext Paris

Fdj : L'action FDJ au sommet depuis l'introduction, grâce au relèvement des objectifs financiers

jeudi 13 février 2020 à 10h30
Le titre FDJ grimpe à un nouveau sommet depuis l'introduction

(BFM Bourse) - Pour sa première publication financière depuis son introduction en Bourse, l'opérateur des jeux de loterie en France a fait part de résultats annuels convaincants, avec notamment un record des mises des joueurs à plus de 17 milliards d'euros. Et la Française des Jeux relève ses objectifs pour l'exercice en cours, propulsant le cours à un plus haut historique.

Parmi les meilleures performances de la cote parisienne en début de matinée, jeudi, le titre FDJ décolle de 7,5% à 25,66 euros et se hisse ainsi à un niveau jamais atteint depuis son introduction en Bourse. Ce bond porte la hausse du titre depuis l'opération à plus de 22%, pour les institutionnels, et à 24% pour les particuliers qui avaient pu acquérir des titres avec un rabais, à 19,5 euros.

Privatisé il y a moins de trois mois, l'opérateur français des jeux de loterie signe donc un exercice 2019 en progression, avec notamment un record de mises à 17,2 milliards d'euros. Son chiffre d'affaires, défini comme le "produit net des jeux et des autres activités", ressort à 1,95 milliard d'euros (+8,5%), pour un bénéfice net cependant en recul de 21,9% sur un an, à 133 millions d'euros, en raison des frais -31 millions d'euros- liés à l'introduction en Bourse, notamment la campagne publicitaire menée à cette occasion et le montage du dossier réglementaire et financier.

"2019 restera historique pour FDJ [...] marquée par une très forte croissance de l’ensemble de nos activités, sur tous les canaux de vente, et une excellente performance économique et financière du groupe" s'est félicité la PDG du groupe Stéphane Pallez dans un tweet matinal.

Sur l'ensemble de l'exercice 2019, les mises des joueurs ont totalisé 17,2 milliards d'euros, en progression de 9% par rapport à 2018. "Porté par tous les jeux, loterie et paris sportifs, grâce à une actualité importante et de nombreux événements, c'est le taux de croissance annuelle le plus élevé depuis 2004", souligne le groupe dans le communiqué publié avant Bourse. À elle seule, l'activité Loterie a a enregistré des mises de 13,7 milliards d’euros, un chiffre en hausse de 7,2% qui correspond au meilleur taux de croissance sur les cinq dernières années. "Cette performance a été portée par l’ensemble des jeux de tirage (+6,4% à 5,48 milliards) et instantanés (+7,7%, à 8,2 milliards)" précise la FDJ.

Le groupe enregistre ainsi un produit brut des jeux (soit les mises retraitées des gains des joueurs, qui se sont élevés à 11,7 milliards d'euros) en hausse de 8,2% à 5,54 milliards d'euros, tandis que les prélèvements publics sur les jeux progressent de leur côté de 7,2% à 3,5 milliards d'euros, est-il détaillé.

Ajustement à la hausse des perspectives 2020

Dans le sillage de ces solides résultats, FDJ relève ses perspectives pour l'exercice en cours, pour lequel le groupe "vise désormais une hausse des mises supérieure à +5 %, une croissance du chiffre d’affaires de +5%, et une marge d’Ebitda maintenue à plus de 20%". Des objectifs supérieurs à ceux avancés au moment de son introduction, la FDJ ne tablant alors que une croissance des mises "entre +4 et +5%" et une croissance du chiffre d'affaires "d'environ 5%".

Comme prévu, un dividende de 0,64 euro par action sera proposé (soit 122 millions d'euros au total), avec une mise en paiement le 6 mai prochain. "La FDJ s'est engagée à distribuer 80% du résultat net en dividendes mais cette année on est plutôt à 91%, ce qui laisse peu de place au cash-flow" relève néanmoins Vincent Boy, analyste chez IG France moyennement convaincu par la publication.

S'il juge les résultats "plutôt bons sur le papier, avec une belle croissance du chiffre d'affaires", le spécialiste du dossier indique que ceux-ci étaient attendus et que cette première publication est difficile à juger. "Le résultat opérationnel courant sur l'activité en elle-même reste le même que lors de l'exercice précédent (à 252 millions d'euros, contre 255,2 millions en 2018, NDLR)", les charges opérationnelles ayant également augmenté de près de 10% à 1,7 milliards d'euros en 2019. Les charges de marketing et communication (+19,3% à 330 millions d'euros) et les dotations aux amortissements (+47% à 96 millions d'euros) pèsent aussi sur le bénéfice opérationnel courant.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur FDJ en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.10 % vs -1.24 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat