Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

EUROFINS SCIENT.

ERF - FR0014000MR3 SRD PEA PEA-PME
74.700 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris

Eurofins scient. : Le laboratoire Eurofins lance des tests PCR à faire soi-même à la maison

mercredi 23 décembre 2020 à 16h27
Eurofins lance un test Covid à faire soi-même

(BFM Bourse) - Une semaine après avoir largement revu à la hausse ses perspectives annuelles, Eurofins lance des kits permettant d'effectuer soi-même et chez soi un prélèvement en vue d'effectuer un test PCR et de détecter le Covid-19. Après un trou d'air fin novembre, le titre rebondit vivement.

Délaissée en novembre à l'occasion du vaste retournement sectoriel opéré sur les marchés en réaction à l'arrivée de vaccins contre le Covid, l'action du géant français de l'analyse de produits pharmaceutiques, alimentaires et environnementaux revient ce mercredi à proximité de son plus haut annuel -et historique- touché au début du mois dernier. En hausse de 1,8% à 70,80 euros à 15h15, le titre Eurofins Scientific reprend ainsi près de 15% depuis son creux récent touché à 62 euros en séance le 6 décembre dernier. La progression du titre atteint ainsi 42% depuis le début de l'année, ce qui en fait l'une des 10 meilleures performances du SBF 120 à ce stade.

Méthode de prélèvement basée sur le gargarisme

La hausse observée ce jour intervient dans le sillage de l'annonce, par le groupe, du lancement en Europe de kits permettant d'effectuer soi-même un prélèvement en vue d'effectuer un test PCR et de détecter le Covid-19. "Pour rendre les prélèvements plus facile pour les non-professionnels de santé, et notamment pour tester les enfants, Eurofins a validé une méthode de prélèvement basée sur le gargarisme d'une solution stérile", explique l'entreprise dans un communiqué.

L'auto-prélèvement est ensuite collecté par l'entreprise qui affirme donner les résultats des analyses en moins de 24 heures. Cette méthode de prélèvement "non-invasive" est commercialisée aux Etats-Unis depuis le 19 octobre -date de son autorisation par la FDA- sous le nom "EmpowerDX kit" et permet aux patients d'être testés sans être contraints par les capacités de tests des structures médicales. Il est d'ores et déjà possible de commander ce kit sur internet en Allemagne et en Espagne. "Eurofins va demander les autorisations réglementaires pour commercialiser des tests similaires au Royaume-Uni, en France, en Belgique, aux Pays-Bas, en Suède, et d'autres pays", précise le groupe, qui estime que "ce produit peut considérablement élargir l'accès aux tests".

Le groupe ajoute encore qu'une "version de produit est issue d'un test développé par Eurofins Viracor -le groupe français avait acquis les laboratoires américains Viracor-IBT spécialisés dans les tests PCR en 2014 pour 255 millions d'euros, avant de renommer cette filiale Eurofins Viracor, NDLR- en mars 2020 qui a été classé par la FDA comme le plus sensible parmi plus de 115 kits évalués par le panel de référence de l'autorité sanitaire.

Des tests capables de détecter la nouvelle souche

Eurofins l'assure: ces tests détectent la variation du virus observée au Royaume-Uni. Le groupe affirme par ailleurs donner accès à une partie de ses capacités de séquençage aux autorités nationales de santé européennes qui ne seraient pas encore en capacité d'identifier la variation du virus au sein des tests positifs, afin de leur permettre d'évaluer la présence locale de cette nouvelle souche.

Le mastodonte tricolore de l'analyse possède plus de 200.000 méthodes analytiques dans les services d'analyses pour la pharmacie, l'agroalimentaire et l'environnement, emploie plus de 50.000 personnes dans 50 pays et exploite plus de 800 laboratoires. En 2019, le groupe -dont le siège social est situé au Luxembourg- avait réalisé un chiffre d'affaires de 4,56 milliards d'euros, et dégagé un Ebitda (résultat avant intérêts, taxes, dépréciations et amortissements) de 833 millions d'euros.

Objectifs annuels relevés

Des résultats qui devraient être largement dépassés en 2020, Eurofins Scientific ayant annoncé la semaine dernière avoir "significativement" dépassé les objectifs (annoncés en mars) qu'il s'était fixés pour 2020: à savoir un excédent brut d'exploitation ajusté de 1,1 milliard d'euros pour un chiffre d'affaires de 5 milliards d'euros. En conséquence, le groupe a sensiblement relevé ces deux objectifs, et table désormais sur des revenus de 5,3 milliards d'euros et sur un Ebitda ajusté de 1,3 milliard d'euros, ce qui représenterait un bond de 56% sur un an. Le flux de trésorerie disponible est quant à lui attendu à 700 millions d'euros, contre 600 millions auparavant.

"Notre activité principale (à l'exception de ce qui concerne le Covid-19) reste solide, malgré les restrictions liées aux confinements lors de toute cette période. En octobre et novembre, notre croissance organique a flirté avec les 5%, revenant ainsi à nos objectifs de long terme", a réagi le PDG Gilles Martin dans un communiqué. "Malgré les incertitudes causées par la pandémie, nous regardons 2021 et au-delà avec une confiance renforcée dans les perspectives du groupe et notre capacité à atteindre nos objectifs de long terme", a-t-il ajouté.

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur EUROFINS SCIENT. en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+320.30 % vs +18.75 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat