Bourse > E.on se > E.on se : Deux coupons valent mieux qu'un, selon Morgan Stanley
E.ON SEE.ON SE E.ON - DE000ENAG999E.ON - DE000ENAG999
8.050 € 0.00 %
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
8.240 €Clôture veille : -Volume : -Capi échangé : -Capi. :

E.on se : Deux coupons valent mieux qu'un, selon Morgan Stanley

tradingsat

(CercleFinance.com) - Réagissant à son tour à la réorganisation d'ampleur annoncée ce week-end par E.ON, Morgan Stanley confirme ce matin son conseil neutre de 'pondération en ligne' sur l'action du groupe énergétique allemand. Son objectif de cours reste pour l'heure fixé à 14 euros. Mais le bureau d'études se montre plutôt positif sur l'opération, si tant est qu'elle se concrétise, en estimant notamment que deux dividendes vaudront mieux qu'un.

A la Bourse de Francfort ce matin, l'action E.ON perd 1,4% à 14,6 euros, alors que l'indice DAX 30 reste neutre.

Malgré une position neutre sur le titre, Morgan Stanley juge plutôt positivement la scission que prépare E.ON à horizon 2016. S'il ne s'agit 'pas d'une panacée, cette décision est néanmoins clairement positive', indique la note de recherche. Grosso modo, E.ON entend placer dans une société distincte ses activités à problème (génération électrique thermique, négoce, exploration-production), qui sera cotée en Bourse en 2016 et dont la majorité du capital sera retournée aux actionnaires actuels. Le nouvel E.ON, lui, serait recentré sur les énergies renouvelables, les réseaux et les clients.

Morgan Stanley se déclare plutôt confiant quant à la répartition de la dette entre les deux entités.

Certes, ce projet ne règle pas les difficultés liées à la faiblesse structurelle de la production d'électricité et à la faiblesse des prix des matières premières énergétiques. Mais l'opération présente aussi des avantages : d'abord, la scission rendra plus lisible les performances de deux futures sociétés aux fondamentaux divergents. Ce faisant, la forte génération de cash-flow libre du nouvel E.ON devrait plus visible.

Enfin, les deux sociétés devraient adopter des politiques de dividende très différentes. Mais au final, les deux coupons devraient surpasser le montant de celui qui versé actuellement par E.ON. En 2014 et en 2015, un dividende de 0,5 euro est attendu d'E.ON. A partir de 2016 et 2017, les analystes prévoient deux coupons d'un total de 0,7 à 0,8 euro.

Bref, Morgan Stanley rappelle qu'il estime depuis longtemps que mieux organisé et dans le meilleur des cas, E.ON pourrait justifier d'une valeur d'équilibre de 18,3 euros. Si tant est que la scission se confirme, cet objectif semble maintenant appartenir au champ des possibles, conclut la note de recherche.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI