Bourse > Engie > Engie : Les réactions d'analystes pèsent sur le titre
ENGIEENGIE ENGI - FR0010208488ENGI - FR0010208488
13.570 € +0.89 % Temps réel Euronext Paris
13.460 €Ouverture : +0.82 %Perf Ouverture : 13.590 €+ Haut : 13.455 €+ Bas :
13.450 €Clôture veille : 10 348 100Volume : +0.42 %Capi échangé : 33 047 M€Capi. :

Engie : Les réactions d'analystes pèsent sur le titre

tradingsat

(CercleFinance.com) - Au lendemain d'un plongeon de 11,3%, GDF Suez poursuit sa chute (-1,5% à 15,1 euros) alors que HSBC et Deutsche Bank ont dégradé leurs opinions sur le titre après l'avertissement lancé mercredi soir par le groupe énergétique.

HSBC est ainsi passé de 'neutre' à 'sous-pondérer', avec un objectif de cours réduit de 18 à 14 euros. L'intermédiaire met en avant des actifs européens mal placés dans un contexte de dégradation du marché, et juge le soutien du rendement 'insuffisant' à lui seul.

'Avec une note 'A' réaffirmée il y a peu par S&P et des émissions obligataires sous 1,5%, est-ce qu'un doublement de l'objectif de cessions démontre une logique financière incontestable?', s'interroge par ailleurs le courtier.

De son côté, Deutsche Bank a déclassé sa recommandation de 'achat' à 'conserver' avec un objectif de cours réduit de 23 à 18 euros. Il reconnaît que la faiblesse du marché de l'énergie, à l'origine de l'avertissement, s'avère bien plus marquée que ce qu'il pensait.

L'analyste estime toutefois que l'abondance de sa trésorerie devrait lui permettre d'assurer le versement d'un dividende, qui reste à des niveaux attractifs, même si le potentiel de reprise des titres dépend désormais de la capacité du groupe à profiter d'un éventuel redressement du marché, un scénario qui reste pour l'instant très hypothétique selon lui.

Pour Deutsche Bank, les principaux risques résident, à l'heure actuelle, dans la possibilité d'une perte de confiance des investisseurs dans la sécurité offerte par le dividende et dans des facteurs purement politiques en France ou en Belgique.

A l'inverse, de bonnes surprises potentielles pourraient inclure la vigueur du marché énergétique mondial ou des prix de cessions meilleurs que prévu pour les actifs voués à être cédés.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI