Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

DEXIA

DEXB - BE0974290224 SRD PEA PEA-PME
0.491 € 0.00 %

Dexia : Dexia peine à convaincre le marché sur ses objectifs

mardi 12 octobre 2010 à 15h11
BFM Bourse

par Philip Blenkinsop et Matthieu Protard

BRUXELLES/PARIS (Reuters) - Dexia, plombé par le poids de ses activités dans les financements publics pendant la crise, mise désormais sur la banque de détail pour équilibrer son bilan mais les analystes se montrent déçus par ses objectifs financiers.

La banque franco-belge, qui a confirmé mardi discuter avec La Banque postale d'un possible rapprochement, veut dégager 60% de ses revenus dans la banque de détail et la banque commerciale en 2014, contre 36% en 2007, et profiter du potentiel de croissance en Turquie où elle est présente avec Denizbank.

La direction de Dexia a toutefois prévenu que ses revenus seraient sous pression cette année et en 2011 en raison des contraintes de cessions et de réduction de bilan imposées par la Commission européenne du fait des aides publiques reçues pendant la crise. Mais elle s'attend à un rebond à compter de 2012.

L'action Dexia, retirée de l'indice CAC 40 le mois dernier, abandonnait 2,02% à 3,2970 euros à 14h50 à la Bourse de Paris après avoir ouvert en légère hausse dans les tout premiers échanges, tandis que l'indice de référence Stoxx 600 des banques européennes cédait 0,07% au même moment.

Depuis le début de l'année, le titre perd plus de 22%, les investisseurs regrettant le manque de visibilité sur la stratégie à moyen et long terme de la banque dont la Caisse des dépôts est devenue en 2008 le principal actionnaire.

"Les ambitions de Dexia pour 2014 ne sont pas très agressives et confirment la volonté du groupe de se repositionner sur la banque de détail", souligne Alex Koagne, analyste chez Natixis Securities. "Les perspectives de RoE (rendement des fonds propres, NDLR) sont faibles."

PLUS D'UN QUART DES REVENUS EN TURQUIE

Les analystes de Citigroup estiment de leur côté que les objectifs 2014, bien qu'appréciables, ne sont pas de nature à faire revenir les investisseurs sur le titre.

Dexia, qui était avant la crise le leader mondial du financement des collectivités territoriales, a indiqué dans un communiqué à l'occasion d'une journée pour les investisseurs à Bruxelles, s'attendre à un résultat avant impôts de 1,4 milliard d'euros en 2012, soit un niveau équivalent à 2009, et de 1,8 milliard à l'horizon de 2014.

Son objectif est aussi d'atteindre un rendement des fonds propres normatif de l'ordre de 11% après impôts.

D'ici à 2014, la banque entend accélérer son développement en Turquie, avec l'objectif d'y réaliser 27% de ses revenus.

Interrogé sur les projets avec La Banque postale, l'administrateur délégué de Dexia Pierre Mariani a confirmé l'existence de négociations avec la filiale de La Poste mais s'est abstenu de plus amples commentaires.

"On discute ensemble. Le travail se poursuit", a-t-il simplement fait savoir lors d'un point de presse lundi dans la soirée.

Pour Alex Koagne (Natixis), ces discussions valident le scénario d'un rapprochement avec La Banque postale comme "seul moyen d'améliorer le refinancement".

Pierre Mariani a néanmoins pris soin de dire aux investisseurs qu'un tel projet de rapprochement n'était pas "une question de vie ou de mort" pour Dexia.

Sauvée de la faillite à l'automne 2008 grâce à une recapitalisation d'urgence, Dexia a été contrainte en février dernier par la Commission européenne de réduire de 35% la taille de son bilan d'ici à 2014 et de ramener à 10% la part de ses financements à court terme.

La banque s'est dans le même temps engagée à vendre ses activités en Italie, en Espagne et en Slovaquie ainsi que son activité d'assurance en Turquie.

"L'activité était basée sur les volumes. Ce n'était pas viable", a commenté Pascal Poupelle, le responsable de l'activité de banque de gros et des financements publics.

Dexia n'a toutefois pas fait de commentaires sur l'avancée des cessions d'activités prévue à l'international. Mais Pierre Mariani a laissé entendre aux investisseurs qu'il y avait encore des marges de négociations avec Bruxelles sur ces cessions.

Pour un graphique de la performance boursière de Dexia :

http://graphics.thomsonreuters.com/gfx/CT_20101210095827.jpg

Edité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2010 Thomson Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur DEXIA en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+326.60 % vs +11.33 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat