Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

DEXIA

DEXB - BE0974290224 SRD PEA PEA-PME
0.491 € 0.00 %

Dexia : Consensus franco-belge sur un nouveau management pour dexia

mardi 7 octobre 2008 à 00h29
BFM Bourse

PARIS (Reuters) - Français et Belges sont tombés d'accord sur le choix de nouveaux dirigeants pour Dexia et attendent qu'ils prennent rapidement des "décisions structurelles", déclare-t-on à l'Elysée.

Le sort de la banque franco-belge, qui a été recapitalisée la semaine passée à hauteur de 6,4 milliards d'euros avec l'aide des deux pays, a été évoqué lors d'une réunion de près d'une heure entre le président Nicolas Sarkozy et le Premier ministre belge Yves Leterme.

Ce dernier a indiqué à la presse que des mesures concrètes seraient prises dans les heures ou les jours à venir pour aider le leader mondial du financement des collectivités locales à surmonter ses difficultés, qu'il a qualifiées de "temporaires".

Le Premier ministre belge a regagné Bruxelles en fin d'après-midi pour une réunion de cabinet consacrée à Dexia.

Le ministre belge des Finances, Didier Reynders, a déclaré que le gouvernement avait principalement fait le point sur la situation.

Une réunion des principaux actionnaires de Dexia est prévue mardi matin et une déclaration devrait être faite après.

"Nous croyons vraiment dans l'avenir de Dexia, c'est une banque forte belgo-française", a dit Leterme.

"SOCIETE SAINE"

A l'Elysée, on a fait état d'un consensus franco-belge sur le choix du futur management de Dexia qui succédera au président (français) Pierre Richard et à l'administrateur délégué (belge) Axel Miller, tous deux démissionnaires.

Sa nomination devrait être annoncée "dès que possible", a-t-on dit, en précisant qu'il viendrait de l'extérieur.

"Ensuite, on définira très rapidement les décisions stratégiques qui doivent être prises pour que Dexia se redresse", a-t-on ajouté à l'Elysée.

Priée de commenter les spéculations de la presse belge sur un démantèlement de Dexia ou un adossement à une autre banque, la source a répondu : "Notre logique est un peu différente, elle est de dire d'abord le nouveau management au plus vite, ensuite une analyse aussi rapide que possible de la situation et très vite des décisions structurelles, et on voudrait le faire dans cet ordre là. C'est une logique qui convient au gouvernement belge."

"Pour l'instant, il n'y a aucune raison de le penser", a-t-elle dit à propos d'un éventuel démantèlement, ajoutant : "Ce sera au nouveau management de le dire."

Pour Yves Leterme, il n'y a pas de crainte à avoir sur "les éléments fondamentaux du fonctionnement de la banque".

"C'est une société saine qui a de l'avenir. Nous allons prendre nos responsabilités au niveau de Dexia et donc encore une fois envers les épargnants, envers les clients", a-t-il dit.

L'Elysée a souligné de son côté que la France était prête à venir en aide à nouveau à Dexia, dont l'action a chuté de plus de 20% lundi, si nécessaire.

Gwénaelle Barzic, Yann le Guernigou, Emmanuel Jarry et Matthieu Protard, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright (C) 2007-2008 Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur DEXIA en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+329.30 % vs +12.83 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat