Bourse > Dalenys > Dalenys : 'l'opportunisme, un atout dans les affaires'
DALENYSDALENYS NYS - BE0946620946NYS - BE0946620946
6.900 € +1.47 %
6.900 €Ouverture : 0.00 %Perf Ouverture : 6.900 €+ Haut : 6.850 €+ Bas :
6.800 €Clôture veille : 1 297Volume : +0.01 %Capi échangé : 123 M€Capi. :

Dalenys : 'l'opportunisme, un atout dans les affaires'

tradingsat

(CercleFinance.com) - Créée en 2002, Rentabiliweb est une holding spécialisée dans la monétisation des audiences. Elle a reçu en janvier 2011 l'agrément d'établissement de paiement et a récemment fait état d'un repli de son chiffre d'affaires du troisième trimestre. Une baisse qui n'inquiète pas son PDG Jean-Baptiste Descroix-Vernier, lequel souligne la bonne tenue de l'activité 'B2C' et ne doute pas des orientations du groupe qu'il dirige.



Cercle Finance: Malgré un léger recul des revenus au troisième trimestre, le pôle 'B2B' de Rentabiliweb a vu son chiffre d'affaires fortement augmenter. Quelles sont les raisons de la bonne santé de cette division ?


Jean-Baptiste Descroix-Vernier: C'est la validation d'une stratégie précise, qui est fondée sur le développement de nos services de paiement par carte bancaire. C'est un très bon service qui plaît aux clients, d'où l'augmentation constante du chiffre d'affaires.

C'est aussi le fruit d'une meilleure intégration des expertises et des synergies qui ont été développées entre les métiers du paiement, du marketing et des télécoms.



C.F.: A contrario, le pôle 'B2C' a accusé une diminution significative de ses revenus. Ce phénomène est-il inquiétant ?


J-B. D-V.: La mission du pole B2C est double. Il a vocation à incarner un laboratoire qui permet de benchmarker nos solutions B2B avec les prestataires externes au groupe et doit générer un free cash-flow suffisant et récurrent chaque année, afin de financer l'ensemble de nos investissements. Cela nous assure indépendance financière et autonomie, et cette mission sera parfaitement remplie cette année.

Peu m'importe le chiffre d'affaires : je préfère une marge conforme à mes attentes et des revenus en baisse que l'inverse. Le chiffre d'affaires ne produit pas forcément de marge, ce n'est pas un indicateur pertinent de la bonne santé de l'activité B2C.



C.F.: Vous avez évoqué dans votre dernier communiqué financier avoir opté pour une 'stratégie volontariste'. Comment se traduit-elle pour les pôles 'B2B' et 'B2C' ?


J-B. D-V.: C'est une stratégie volontariste dans le sens où nos choix ont été courageux et axés sur la performance. Dans la monétique, nous avons fait le choix de faire concurrence aux banques traditionnelles sur le métier de l'acquisition.

Concernant le marketing, nous avons décidé de capitaliser sur le targeting et sur le retargeting par email plutôt que de nous orienter vers les activités publicitaires traditionnelles sur Internet.



C.F.: Vous avez maintenu vos perspectives pour le second semestre, avec en particulier un résultat opérationnel au moins égal à celui enregistré au terme des six premiers mois de l'année, mais envisagez-vous des opérations de croissance externe d'ici fin 2014 ?


J.B. D-V.: Je fais partie des dirigeants d'entreprise qui ferment rarement les portes. L'opportunisme est une qualité dans les affaires et si un beau dossier de croissance externe se présentait, je prendrais le temps nécessaire pour l'analyser. Néanmoins, je n'ai pas d'actualité sur ce sujet.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...