Bourse > Credit agricole > Credit agricole : Une revalorisation partielle est envisageable selon oddo
CREDIT AGRICOLECREDIT AGRICOLE ACA - FR0000045072ACA - FR0000045072
14.500 € +0.76 % Temps réel Euronext Paris
14.390 €Ouverture : +0.76 %Perf Ouverture : 14.500 €+ Haut : 14.170 €+ Bas :
14.390 €Clôture veille : 4 273 310Volume : +0.15 %Capi échangé : 41 269 M€Capi. :

Credit agricole : Une revalorisation partielle est envisageable selon oddo

Une revalorisation partielle est envisageable selon oddoUne revalorisation partielle est envisageable selon oddo

(Tradingsat.com) - En compagnie de Natixis (+5,7% à 2,49 euros), BNP Paribas (+5,4% à 31,3 euros) et Société Générale (20,8 euros), Crédit Agricole (+4,2% à 5,4 euros) s'illustre en tête des plus fortes hausses du marché parisien.

L'approbation ce jeudi par le Parlement allemand, à une large majorité, de la réforme du dispositif de stabilité financière européen (FESF) a renforcé la confiance des investisseurs dans la perspective d'une ratification à l'échelle de l'ensemble de la zone euro d'ici le milieu du mois prochain. De quoi apaiser quelque peu les craintes sur la crise des dettes souveraines.

A ce sujet, Crédit Agricole a indiqué hier que son exposition aux pays périphérique de la zone euro (Grèce, Irlande, Portugal, Espagne, Italie) était « limitée et gérable » (0,7% du total de son bilan bilan).

Plus globalement, la banque verte à dévoilé ses objectifs pour s'adapter « au nouvel environnement », marqué par un accès au financement long terme contraint, une diminution du financement court terme, en particulier en dollars, et des exigences prudentielles renforcées. « La nécessité de réduire l'effet de levier et la taille des bilans s'est imposée » a souligné le groupe.

Crédit Agricole a d'ailleurs déjà réduit ses besoins. Sa dette court terme est passé de 170 milliards d'euros le 30 juin 2011 à 145 milliards d'euros au 14 septembre 2011. L'exposition aux Money Market Funds a été ramené à 6 milliards d'euros. En outre, la banque prévoit une réduction structurelle de 50 milliards d'euros de son endettement entre juin 2011 et décembre 2012, dont 45 milliards d'euros à court terme (-26%). Elle va également réduire son programme annuel de refinancement sur les marchés moyen long terme, en passant de 22 milliards d'euros en 2011 à 12 milliards d'euros en 2012.

« Le risque attaché aux refinancements de marché devrait donc se réduire mais resterait de l'ordre de 100 milliards d'euros pour le court terme », commente aujourd'hui Oddo. Soulignant la « valorisation très faible » de la banque, incluant selon lui « un scénario catastrophe en Grèce, le broker a réitéré jeudi sa recommandation d' « Achat » et son objectif de cours de 15 euros sur Crédit Agricole.

En tout état de cause, Oddo estime que « la réduction du risque de refinancement devrait permettre une rerating partiel ».


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI