Bourse > Credit agricole > Credit agricole : Les banques dégringolent en bourse !
CREDIT AGRICOLECREDIT AGRICOLE ACA - FR0000045072 ACA - FR0000045072   SRD PEA PEA-PME
13.925 € +0.11 % Temps réel Euronext Paris
13.850 €Ouverture : +0.54 %Perf Ouverture : 14.005 €+ Haut : 13.765 €+ Bas :
13.910 €Clôture veille : 5 149 850Volume : +0.18 %Capi échangé : 39 632 M€Capi. :

Credit agricole : Les banques dégringolent en bourse !

Les banques dégringolent en bourse !Les banques dégringolent en bourse !

(Tradingsat.com) - Les banques françaises, qui sont parmi les plus exposées à la dette souveraine grecque, reculent fortement lundi à la Bourse de Paris, alors que les investisseurs imaginent le pire après avoir fait fi de rumeurs de restructuration de la dette hellénique.

"Un consensus semble se dessiner concernant un allongement à 30 ans de la durée de remboursement, auquel pourrait s'ajouter une réduction des intérêts. Nous restons convaincus que cette restructuration est inéluctable, mais le timing est difficile à définir, car les banques (et la BCE) ne sont pas encore en capacité de digérer ces pertes sans casse", a commenté un analyste parisien.

Les grands établissements français détiennent quelque huit milliards d'euros de dette souveraine grecque : 4,5 milliards pour BNP Paribas, 2,7 milliards pour la Société Générale et quelque 500 millions d'euros pour le Crédit Agricole, selon des estimations de l'AFP.

Fragilisé par un tel scénario qui pourrait se traduire par une contagion à d'autres pays en difficultés de la zone euro comme l'Irlande ou le Portugal, l'indice CAC 40 a été littéralement assommé par l'annonce lundi après-midi d'une chute de 32% des bénéfices de Citigroup au premier trimestre. La troisième plus grande banque américaine a vu ses revenus diminuer de 22%, à 19,7 milliards de dollars, alors que son bénéfice par action est passé de 15 à 10 cents en un an, contre 9 cents attendu à Wall Street.

Et pour couronner le tout, l'agence de notation financière Standard & Poor's a dégradé la perspective des Etats-Unis de "Stable" à "Négative", tout en confirmant son triple A ('AAA'). S&P évoque notamment les risques liés au déficit budgétaire grandissant dans la première économie du monde.

Vers 15h40, Crédit Agricole et Société Générale trébuchent de 5,1% et 4,5% respectivement, BNP Paribas de 4% et Natixis de 3,4%. L'indice phare recule quant à lui de 2,5% à 3 875 points.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...