Bourse > Credit agricole > Credit agricole : L'etat risque de ne pouvoir injecter du capital dans les banques
CREDIT AGRICOLECREDIT AGRICOLE ACA - FR0000045072ACA - FR0000045072
14.985 € -0.10 % Temps réel Euronext Paris
14.910 €Ouverture : +0.50 %Perf Ouverture : 15.055 €+ Haut : 14.835 €+ Bas :
15.000 €Clôture veille : 1 845 540Volume : +0.06 %Capi échangé : 42 649 M€Capi. :

Credit agricole : L'etat risque de ne pouvoir injecter du capital dans les banques

tradingsat

(Tradingsat.com) - Les principales valeurs bancaires de la Bourse de Paris pâtissent assez lourdement de la menace qui pèse sur la perspective "stable" de la note de la France. Vers 15h45, Société Générale, BNP Paribas, Crédit Agricole et Natixis, accusent des replis compris entre -5,3% et -3,2%.

"Au cours des trois prochains mois, Moody's va surveiller et évaluer cette perspective stable [de la note du pays], au regard des progrès effectués par le gouvernement pour mettre en œuvre", a indiqué hier soir dans son communiqué l'agence de notation, la première à jeter une ombre sur le triple A français.

Moody's a notamment fait remarquer que "la France pourrait faire face à un certain nombre de défis dans les mois à venir — comme, par exemple, la nécessité d'apporter un soutien additionnel à d'autres pays européens ou à son propre système bancaire, ce qui pourrait accroître de manière significative les engagements que doit supporter le budget du pays".

En cas d'abaissement de la perspective de la France à "négative", Moody's serait ainsi susceptible d'abaisser sa note à une échéance de trois à douze mois, "ce qui mettrait plus de pression sur le refinancement de l'Etat et, par conséquent, des banques françaises", soulignent aujourd'hui les analystes de Natixis.

Le broker s'inquiète ainsi pour la performance du secteur bancaire dans son ensemble, du fait que "la France est le deuxième pilier de la zone Euro, et plus spécifiquement, des banques françaises".

Natixis estime ainsi "dans ces conditions [...] que l'Etat évitera d'injecter du capital dans les banques, privilégiant que ces dernières lèvent les fonds nécessaires sur les marchés, le cas échéant".


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI