Bourse > Credit agricole > Credit agricole : Crédit agricole déçoit avec des ambitions modestes pour 2014
CREDIT AGRICOLECREDIT AGRICOLE ACA - FR0000045072ACA - FR0000045072
13.780 € +10.86 % Temps réel Euronext Paris
13.670 €Ouverture : +0.80 %Perf Ouverture : 13.780 €+ Haut : 13.250 €+ Bas :
12.430 €Clôture veille : 29 895 100Volume : +1.05 %Capi échangé : 39 219 M€Capi. :

Credit agricole : Crédit agricole déçoit avec des ambitions modestes pour 2014

tradingsat

par Matthieu Protard

PARIS/MONTROUGE, Hauts-de-Seine (Reuters) - Crédit agricole a déçu jeudi le marché en révélant des ambitions de développement jugées trop modestes pour les quatre prochaines années.

Lors de la présentation de son nouveau plan stratégique, la banque indique vouloir quintupler son bénéfice net d'ici 2014 pour atteindre entre 6 et 7 milliards d'euros en 2014, contre un bénéfice de 1,26 milliard en 2010 après avoir été plombé l'an dernier par une dépréciation sur sa participation dans l'italienne Intesa Sanpaolo.

Cet objectif est en ligne avec les attentes du marché, le consensus Thomson Reuters I/B/E/S anticipant un bénéfice net de 6,35 milliards d'euros en 2014.

A la Bourse de Paris, l'action Crédit agricole SA progressait de 0,53% à 11,3450 euros après avoir été en baisse en début de séance, mais sous-performe l'indice sectoriel Stoxx 600 des banques européennes en hausse de 1,19% au même moment.

Le titre gagne encore plus de 19% depuis le début de l'année.

"Les objectifs de PNB, de résultat net et de RoE (rendement des fonds propres, NDLR) sont assez modestes", relève Alex Koagne, analyste financier chez Natixis Securities.

"Les commentaires et les objectifs de common equity tier one sont rassurant", poursuit-il.

Pour les quatre années à venir, le Crédit agricole a exclu toute acquisition majeure et entend se concentrer sur les activités de banque de détail en France et à l'international pour se développer.

La banque espère aussi sur la période dépasser la barre des 25 milliards d'euros de revenus et atteindre un rendement des fonds propres de l'ordre de 10% à 12%.

"Notre plan a été construit sans recours à la croissance externe, sauf à la marge", a déclaré Jean-Paul Chifflet, directeur général du Crédit agricole lors d'une conférence.

PAS DE MOUVEMENT SUR BANKINTER ET BES

Interrogé sur d'éventuelles cessions d'actifs, notamment celle de la participation dans Bankinter en Espagne et dans Banco Espirito Santo au Portugal, il a exclu toute volonté de céder ses parts.

"Nous n'avons pas l'intention de bouger sur Bankinter", a déclaré le directeur général du Crédit agricole. "Nous voulons rester un actionnaire de Banco Espirito Santo".

La banque a réaffirmé dans le même temps son intérêt pour Pioneer, la filiale de gestion d'actifs que le groupe italien UniCredit a mise en vente.

Le groupe a aussi maintenu son objectif de retour à la rentabilité en 2012 de sa filiale grecque Emporiki en cours de restructuration.

Dans la banque de financement et d'investissement, le Crédit agricole ne procède à aucune réorientation stratégique majeure mais confirme néanmoins sa préférence pour les activités de financement.

"Crédit agricole Corporate and Investment Bank a effectué un recentrage conforme aux objectifs", fait savoir la banque.

Très surveillé sur sa solvabilité à la lumière des nouvelles normes prudentielles du comité de Bâle, le Crédit agricole a rassuré les investisseurs le mois dernier en annonçant avoir trouvé un accord avec les régulateurs pour muscler ses fonds propres.

La banque a mis sur pied un mécanisme de garantie fournie par ses caisses régionales et qui lui apporte l'équivalent de 5,5 milliards d'euros de fonds propres.

Avec ce mécanisme, elle mise sur un ratio tier one supérieur à 8,75% sous Bâle III en 2014.

Edité par Gilles Guillaume

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...