Bourse > Cellectis > Cellectis : Séance faste, les cellules CAR-T en vedette
CELLECTISCELLECTIS ALCLS - FR0010425595ALCLS - FR0010425595
21.210 € -3.94 % Temps réel Euronext Paris
21.560 €Ouverture : -1.62 %Perf Ouverture : 21.670 €+ Haut : 21.200 €+ Bas :
22.080 €Clôture veille : 20 452Volume : +0.06 %Capi échangé : 751 M€Capi. :

Cellectis : Séance faste, les cellules CAR-T en vedette

(Tradingsat.com) - Cellectis a terminé la séance de vendredi en trombe, signant une progression de 8,9% à 37,10 euros. La société experte en ingénierie du génome accélère ainsi sa remontée des dernières séances, portée par la publication d’une étude dans la revue Cancer Research portant sur ses programmes d'immunothérapie à partir de cellules CAR T allogéniques (cellules T armées d'un récepteur antigénique chimérique).

Cette étude décrit comment la technologie d’ingénierie des génomes TALEN de Cellectis peut être utilisée pour développer des immunothérapie à grande échelle.

Le but est de pouvoir administrer au patient atteint de cancer un produit d’immunothérapie disponible « sur étagère», produit en masse à partir de cellules T issues d’un donneur sain, à la différence des immunothérapies par cellules CAR T dites "autologues", qui modifient les propres lymphocytes T d’un patient pour cibler des antigènes spécifiques.

Alors que l’immunothérapie adoptive s’appuyant sur des cellules T autologues, armées de récepteurs antigéniques chimériques ou CAR, s’est imposée comme un puissant moyen de traiter le cancer, "cette approche reste toutefois limitée par le fait que les cellules CAR T autologues doivent être générées sur mesure pour chaque patient", rappelle en effet la société.

Afin de surmonter les contraintes des thérapies fondées sur les cellules CAR T issues de patients, la technologie TALEN de Cellectis peut être utilisée pour inactiver des gènes.

La publication dans la revue Cancer Research vient ainsi rappeler l'enjeu autour produits d’immunothérapie fondés sur des lymphocytes T ingénierés avec des Récepteurs Antigéniques Chimériques (CAR-T) dirigés contre des cibles choisies.

C'est en effet depuis la signature en juin 2014 d'un accord dans ce domaine avec le géant américain de la pharmacie Pfizer que Cellectis a pris une nouvelle dimension boursière.

L’immunothérapie, traitement qui vise à "mobiliser" les défenses immunitaires du patient contre sa maladie, est le segment de la recherche anti-cancer qui concentre actuellement le plus de moyens. Dans ce domaine, les cellules CAR-T constituent une avancée majeure. Il s’agit de lymphocytes T prélevés au patient, puis modifiés génétiquement in vitro de manière à leur faire exprimer un récepteur artificiel capable de reconnaître un antigène tumoral.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI