Bourse > Cellectis > Cellectis : Présente une technologie contre le cancer
CELLECTISCELLECTIS ALCLS - FR0010425595ALCLS - FR0010425595
21.940 € +2.14 % Temps réel Euronext Paris
21.500 €Ouverture : +2.05 %Perf Ouverture : 21.970 €+ Haut : 21.370 €+ Bas :
21.480 €Clôture veille : 26 696Volume : +0.08 %Capi échangé : 775 M€Capi. :

Cellectis : Présente une technologie contre le cancer

tradingsat

(CercleFinance.com) - Cellectis gagne 4% à six euros, après avoir présenté une technologie inédite au congrès ESGCT (European Society of Gene and Cell Therapy) de Versailles, qui permet de modifier des cellules du système immunitaire pour qu'elles s'attaquent aux tumeurs cancéreuses.

Ce projet est mené par Andrew Scharenberg, directeur scientifique de Cellectis therapeutics, filiale du groupe Cellectis, médecin spécialisé en immunologie au Children's Hospital de Seattle et professeur de pédiatrie et d'immunologie à l'Université de Washington.

Un cancer se caractérise par la prolifération dans l'organisme de certaines cellules adoptant un comportement anormal. Le système immunitaire, dont le rôle est de défendre l'organisme contre les 'envahisseurs étrangers' (virus, bactéries...), rencontre des difficultés à considérer ces cellules cancéreuses comme hostiles.

Aussi, le spécialiste de l'ingénierie des génomes a annoncé avoir réussi à programmer des cellules du système immunitaire, les cellules T, pour tuer les cellules cancéreuses.

La démarche de Cellectis consiste à isoler les cellules du système immunitaire de patients sains, puis à les programmer génétiquement afin qu'elles s'attaquent aux cellules cancéreuses de patients malades. Les cellules immunitaires ainsi 'armées' pourront être produites de manière industrielle, permettant de traiter un grand nombre de malades et non de cibler un patient en particulier.

'Les résultats présentés par le Dr Andrew Scharenberg au Congrès ESGCT, établissent la preuve de concept de ce protocole, ouvrant des perspectives particulièrement prometteuses pour le traitement de certains cancers, comme le cancer de la prostate, la leucémie, le cancer du poumon non à petites cellules (80% des cas), ou le glioblastome', ajoute la société de biotechnologies.

La preuve de concept non-clinique est prévue pour la fin de l'année. Les résultats de cette étape seront connus au cours du premier semestre 2013. Le premier essai clinique sur l'homme est quant à lui prévu à la fin de l'année 2014.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...