Bourse > Cellectis > Cellectis : Poursuit son rebond, +60% depuis le début de l'année
CELLECTISCELLECTIS ALCLS - FR0010425595ALCLS - FR0010425595
21.940 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
21.480 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 775 M€Capi. :

Cellectis : Poursuit son rebond, +60% depuis le début de l'année

CELLECTISCELLECTIS

(Tradingsat.com) - Cellectis poursuivait lundi matin sa remontée à la Bourse de Paris, gagnant plus de 4% à 3,74 euros vers 9h55, après l'annonce d'un accord de collaboration entre sa filiale Cellectis bioresearch et la société italienne Axxam, l'un des leaders des services de découverte de médicaments - qui développe notamment des tests pour le criblage à haut rendement.

Les deux groupes offriront ainsi à l'industrie bio-pharmaceutique une gamme étendue de services dédiés à la découverte de médicaments en s’appuyant sur les technologies d'ingénierie des génome.

Cette offre commune commercialisée via un "guichet unique" permettra à leurs clients de mener des essais cellulaires grâce à l'ingénierie génomique. Les gènes d'intérêt seront modifiés en utilisant les technologies propriétaires d'ingénierie des génomes de Cellectis. Ensuite, des tests cellulaires seront développés grâce à l'expertise d'Axxam dans la génération de lignées cellulaires.

"Nous avons trouvé en Axxam un partenaire de premier plan pour développer des tests cellulaires innovants. L'adéquation des technologies et des objectifs de nos deux sociétés nous donne l'opportunité de renforcer ensemble notre présence sur le marché. Ce partenariat nous positionne comme un acteur majeur des lignées cellulaires pour la recherche bio-pharmaceutique.”, a déclaré Jean-Charles Epinat, Directeur général de Cellectis bioresearch.

La hausse de l'action Cellectis dépasse maintenant les 60% depuis le début de l'année. Le titre s'était envolé de 20% jeudi dernier. Le groupe a apaisé en partie les craintes du marché sur son financement en annonçant début janvier la fusion de ses deux filiales Ectycell et Bioresearch.

La société spécialisée dans l'ingénierie du génome va ainsi constituer un pôle de Bioproduction, combinant à la fois les cellules souches iPS et les technologies de modification de l'ADN, tout en recapitalisant l'ensemble, avec l'aide de la Caisse des Dépôts, qui va apporter 3,5 millions d'euros.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...