Bourse > Cellectis > Cellectis : La rumeur d'un possible rachat de Juno dope les "valeurs CAR-T"
CELLECTISCELLECTIS ALCLS - FR0010425595 ALCLS - FR0010425595   SRD PEA PEA-PME
25.900 € -1.89 % Temps réel Euronext Paris
26.380 €Ouverture : -1.82 %Perf Ouverture : 26.380 €+ Haut : 25.640 €+ Bas :
26.400 €Clôture veille : 57 990Volume : +0.16 %Capi échangé : 931 M€Capi. :

Cellectis : La rumeur d'un possible rachat de Juno dope les "valeurs CAR-T"

CellectisCellectis

(Tradingsat.com) - Cellectis bondissait de 8% mercredi après-midi (+8,15% à 30,05 euros à 15h35) tandis que Celyad progressait plus modérément de +1,5% à 38,45 euros.

Les deux spécialistes des thérapies cellulaires CAR-T (pour cellules T porteuses d'un récepteur chimérique) en oncologie (cancérologie) cotés à Paris profitent des informations du Wall Street Journal sur des rumeurs de pourparlers en vue d'un rachat de la biotech américaine Juno Therapeutics par le laboratoire Celgene.

Les actions Juno Therapeutics flambaient ainsi de plus de 50% sur le Nasdaq à l'ouverture de Wall Street (+51,6% à 69,12 dollars à 9h35 heures locale).

"Cette rumeur de rachat traduit l’intérêt grandissant des gros acteurs pour le domaine des CAR-T sur lequel sont positionnés, à des stades plus précoces de développement mais avec des technologies différentes, des acteurs français comme Cellectis, Celyad ou TxCell", commentent les analystes d'Invest Securities.

Juno est l'un des pionniers des thérapies cellulaires CAR-T contre le cancer, qui consistent à prélever au patient des lymphocytes T (un type de globule blanc) des patients puis à les modifier génétiquement in vitro de manière à leur faire exprimer un récepteur artificiel, dit chimérique.

Les CAR, des récepteurs ingéniérés pouvant être exprimés à la surface de la cellule T, fournissent à la cellule T un mécanisme de ciblage spécifique, améliorant ainsi sa capacité de recherche, d’identification, d’interaction et de destruction des cellules tumorales porteuses d’un antigène particulier.

Cellectis conçoit la prochaine génération d’immunothérapies, fondées sur les cellules CART avec des gènes modifiés de façon ciblée. Ses technologies d’ingénierie des génomes lui permettent de créer des cellules CART allogéniques, ce qui signifie qu’elles sont issues de donneurs sains plutôt que des patients eux-mêmes.

De son côté, Celyad a développé une plateforme NKR-T basée sur des Lymphocytes T modifiés afin de les pousser à exprimer un récepteur de cellules tueuses naturelles (Natural Killer). Cette technologie offre un potentiel thérapeutique très large, tant dans les tumeurs solides que sanguines.

En août dernier, le rachat du pionnier de la thérapie génique Kite Pharma par Gilead pour près de 12 milliards de dollars avait déjà animé le secteur à Paris.

Juno et Celgene ont noué en 2015 un partenariat d'une durée de 10 ans qui a donné lieu à un premier paiement de 1 milliard de dollars.

Alors que deux thérapies CAR-T de Novartis et Gilead ont été approuvées sur le marché, Juno a communiqué des données en novembre dernier d’un essai clinique suggérant qu’un de ses produits pourrait être plus efficace.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...