Bourse > Cellectis > Cellectis : Coup d'arrêt dans le programme CAR-T, l'action plonge
CELLECTISCELLECTIS ALCLS - FR0010425595 ALCLS - FR0010425595   SRD PEA PEA-PME
22.890 € -0.95 % Temps réel Euronext Paris
23.280 €Ouverture : -1.68 %Perf Ouverture : 23.330 €+ Haut : 22.840 €+ Bas :
23.110 €Clôture veille : 35 127Volume : +0.10 %Capi échangé : 811 M€Capi. :

Cellectis : Coup d'arrêt dans le programme CAR-T, l'action plonge

CellectisCellectis

(Tradingsat.com) - Cellectis chutait lourdement mardi, plongeant de 30% (-30,25% à 18,72 euros à 14h10) alors que la société biopharmaceutique a dû suspendre deux études cliniques menées sur son produit UCART123 dans la leucémie aiguë myeloblastique (LAM) et dans la leucémie à cellules dendritiques plasmacytoïdes (LpDC), deux types de cancer du sang.

La Food and Drug Administration (FDA), l’autorité américaine du médicament, a en effet demandé la suspension de ces deux essais de Phase I après que Cellectis a signalé un décès dans l'étude clinique ciblant la LpDC (étude ABC).

Il s’agit du premier patient traité dans l'étude, un homme de 78 ans ayant reçu un traitement antérieur, présentant une LpDC récidivante et réfractaire avec 30 % de cellules tumorales dans la moelle osseuse et des lésions cutanées.

Cellectis travaille en étroite collaboration avec les investigateurs et la FDA afin de reprendre les essais en soumettant un protocole amendé, explorant des doses plus faibles de UCART123.

Coup d'arrêt

Mais en attendant, "la suspension pour une période indéterminée devrait faire peser une incertitude sur le cours de bourse de la société tant que la situation n’est pas résorbée", commentent mardi les analystes d’Oddo BHF.

Ainsi, "Cellectis connait un coup d’arrêt alors même que les cellules CAR-T sont comme jamais sous les projecteurs".

La technologie des cellules CAR-T consiste à modifier génétiquement des cellules immunitaires, les lymphocytes T, afin de les doter d’un récepteur antigénique chimérique (de l'anglais chimeric antigen receptor ou CAR) qui va leur permettre de cibler et détruire les cellules cancéreuses.

Pour la première fois dans l’histoire de la médecine, le laboratoire suisse Novartis a obtenu fin août l’autorisation de commercialiser aux Etats-Unis un médicament utilisant les cellules CAR-T.

Dans la foulée, un autre géant de la pharmacie, l’américain Gilead, a mis la main sur la biotech Kite Pharma, pionnière des cellules CAR-T, via une OPA amicale pour un montant de 11,9 milliards de dollars.

Des produits "sur étagère"

Les cellules CAR-T utilisées par Novartis et Kite Pharma sont dites "autologues", en ce sens que ce sont les propres lymphocytes T d’un patient qui sont modifiés pour cibler des antigènes spécifiques.

Cellectis s’est engagée dans une voie différentes avec des cellules CAR-T dites "allogéniques", c'est-à-dire que les traitements sont élaborés à partir de cellules immunitaires prélevées chez des patients sains, puis génétiquement modifiées.

Les produits candidats UCART (Universal Chimeric Antigen Receptor T-cells) développés par Cellectis sont ainsi des produits "sur étagère" destinés à être fabriqués industriellement.

Le but est d’obtenir un médicament économiquement compétitif, prêt à l’emploi et largement accessible aux patients partout dans le monde, alors que par exemple, Kymriah, le prix du traitement de Novartis, est prévu à 475 000 dollars, soit le médicament le plus coûteux au monde.

Cellectis mène des études de phase I sur deux programmes principaux actuellement : UCART19 et UCART123. Mais "ce dernier est probablement le plus important pour le groupe dans la mesure où il s’agit d’une cible propriétaire et que Cellectis en détient 100% des droits, contrairement à UCART19 qui a fait l’objet d’un accord de licence avec Servier", rappelle Oddo BHF.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...