Bourse > Carmat > Carmat : La 1ère implantation du coeur artificiel pourrait intervenir avant fin juin
CARMATCARMAT ALCAR - FR0010907956ALCAR - FR0010907956
25.870 € -1.26 % Temps réel Euronext Paris
26.250 €Ouverture : -1.45 %Perf Ouverture : 26.250 €+ Haut : 25.860 €+ Bas :
26.200 €Clôture veille : 3 873Volume : +0.07 %Capi échangé : 153 M€Capi. :

Carmat : La 1ère implantation du coeur artificiel pourrait intervenir avant fin juin

Coeur artificiel CarmatCoeur artificiel Carmat

(Tradingsat.com) - En annonçant l’autorisation de quatre centres de chirurgie cardiaque de renommée internationale, en Belgique, en Pologne, en Slovénie et en Arabie Saoudite pour effectuer les premières implantations humaines de son coeur artificiel total bioprothétique, Carmat a rassuré le marché en mettant fin à une longue attente.

Après avoir frôlé les 160 euros en début de séance, le cours de Bourse du concepteur de ce cœur destiné aux patients atteints d’insuffisance cardiaque chronique ou aiguë en phase terminale, flambait ainsi mardi soir de plus de 20% à près de 125 euros à la clôture.

Les premiers essais cliniques constituent l’étape clé qui doit permettre d’obtenir le marquage CE, nécessaire pour commercialiser le cœur artificiel. Si jusqu'à présent, le scénario central reposait sur des premières implantations en France, les exigences croissantes de l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) ont semble-t-il quelque peu modifié la donne.

Pour autant, Carmat « espère [toujours] recevoir d’autres autorisations dans un futur proche, notamment en France (approbation de l’ANSM), et de la part d’autres pays ».

Quoi qu’il en soit, l'annonce du jour « est une bonne nouvelle car cela permet à Carmat d'avancer sur le sujet de l'implantation chez l'Homme malgré les exigences croissantes de l'ANSM. C'est une façon de contourner une situation délicate ou l'ANSM demande des données chez l'animal qui ne sont pas forcément valables sur le plan clinique », a commenté aujourd’hui le bureau d’analystes du courtier Portzamparc.

En termes de calendrier, Marcello Conviti, le directeur général de Carmat a indiqué que « les implantations pourraient débuter dès la fin du processus de formation ». « Prochainement », s'est contenté de dire pour sa part, sur l’antenne de BFM Business, Philippe Pouletty, le fondateur du fonds Truffle Capital, cofondateur, investisseur historique et toujours l'un des premiers actionnaires de Carmat.

« Le processus de sélection des patients et la formation des équipes de chirurgiens et de médecins sont en cours dans ces quatre pays grâce au soutien des Professeurs Christian Latrémouille, chirurgien cardiaque à l’Hôpital Européen Georges Pompidou et Daniel Duveau, directeur médical de l’Institut du Thorax et du département de chirurgie thoracique et vasculaire du CHU de Nantes. », a précisé Marcello Conviti, le directeur général de Carmat.

D'après Portzamparc, les autorisations annoncées aujourd'hui pourraient déboucher sur une première implantation chez l'homme « avant fin juin ». De quoi attiser l'espoir des patients, et l'intérêt des investisseurs dans les semaines à venir.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI