Bourse > Banco bilbao vizc. > Banco bilbao vizc. : Perd 2% à Madrid après ses trimestriels
BANCO BILBAO VIZC.BANCO BILBAO VIZC. BBV - ES0113211835BBV - ES0113211835
7.830 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
7.490 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 16 815 M€Capi. :

Banco bilbao vizc. : Perd 2% à Madrid après ses trimestriels

tradingsat

(CercleFinance.com) - Banco Bilbao Vizcaya Argentaria (BBVA) a dégagé, au 3e trimestre 2014, un rnpg triplé de 605 millions d'euros (0,10 euro par action). Ce faisant, l'établissement bancaire espagnol manque les attentes moyennes du marché de l'ordre de 75 millions d'euros. A la Bourse de Madrid où l'indice Ibex se tasse de 0,2%, l'action BBVA enregistré l'une des plus fortes baisses (-2,3% à 9 euros), comme d'autres bancaires (Banco Sabadell et Caixabank), en dépit de la résistance de Banco Santander.

Soit sur les neuf premiers mois de l'exercice, BBVA réalisé un profit de 1,9 milliard (0,33 euro par titre, contre 0,54 euro un an plus tôt)

Rappelons que les résultats du 3e trimestre 2013 avaient été marqués par des charges liées à des reclassifications de prêts.

Le produit net bancaire, en baisse de 3% sur neuf mois à 15,6 milliards d'euros, s'affichait en légère croissance de 0,7% au 3e trimestre, à 5,2 milliards. BBVA évoque 'la bonne performance des activités les plus récurrentes', et une augmentation des commissions et des frais facturés. Les effets de changes ont également été moins pesants, le groupe présent en Amérique centrale et du Sud.

Sur neuf mois, BBVA a réduit ses dépenses opérationnelles de 3,6%, ou 300 millions d'euros environ, à 8 milliards. Les frais de personnel ont notamment été abaissés de 4,4%, l'effectif se contractant en un an de 3,8% à 108.920.

Cependant, la raison majeure de la progression des profits réside dans de moindre dépréciations d'actifs (- 3,3 milliards sur neuf mois, contre - 4,6 milliards un an plus tôt), une légère remontée étant de plus à signaler au 3e trimestre en données séquentielles.

En outre, les provisions passées, elles, sont en hausse de 48% à 642 millions. Il s'agit notamment d'une résultante des restructurations liées à la montée en puissance de la “banque numérique”.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...