AXA

CS - FR0000120628 SRD PEA PEA-PME
23.735 € -1.08 % Temps réel Euronext Paris

Les Atouts du titre AXA :

23/10/2010 par Ancien27901 0
10 Raisons d’être actionnaire d’AXA :



1)Le titre est voisin de ses plus bas annuels.



2)Le Groupe a réalisé un premier semestre supérieur au consensus caractérisé par la solidité

du résultat opérationnel.



3)AXA affiche un ratio de solvabilité de 188%. Fin juin 2010 la dette financière nette s'élève

à 13,5MD€ pour 48,6MD€ de capitaux propres, soit un taux d’endettement de 28 %.



4)L’exposition aux Piigs au 30 juin 2010 s'élève à 10,50MD€ dont : Italie 5,4MD€, Espagne

3,7MD€, Grèce 0,3MD€, Irlande 0,4MD€ et Portugal 0,7MD€. Cette exposition ne représente

que 2,35% de l'Actif du Fonds général qui est de 446 MD€. L'exposition aux pays les plus

risqués Grèce + Irlande n'étant que de 0,7MD€.



5)Axa qui a finalisé en mai 2010 la cession de ses activités non stratégiques au Royaume-Uni pour

un montant de 3,3MD€ va pouvoir accélérer son repositionnement des pays a marchés matures en

direction des pays émergents : Asie, Turquie, Russie, Europe de l'Est, bassin méditerranéen et

Amérique latine.



6)La vente d'APH doublerait l'exposition du groupe aux marchés asiatiques, très porteurs.



7)Le Groupe est leader mondial : CA 2010 estimé pour AXA 94MD€, Allianz 100MD€, AIG 69MD€,

Generali 68MD€, Zurich 52MD€, Aviva 40MD€. Répartition du CA AXA : Europe 55%, Amérique du

nord 13%, Méditerranée et Amérique Latine 16%, Asie pacifique 11 %, Reste du Monde 5%.



8)Le consensus des analystes qui suivent AXA anticipe un BNPA de 1,68€ pour 2010 et 2,01€ pour

2011. Le rendement du titre est de 5,6%. Les capitaux propres de 21,2 € par action.

Le 05/08/10 CM-CIC reste acheteur avec un objectif de 21,50€.

Le 10/10/10 Oddo a réitéré sa recommandation d’achat sur le titre avec un objectif de cours de

21€.

Le 12/10/10 Nomura valorise le titre à 24,5€.

Le 22/10/10 KBW maintient sa recommandation "Surperformance" et son objectif de cours de 22 euros

sur AXA.



9)L'activité du 3ème trimestre pourrait avoir profitée de la fin de la crise de confiance sur

l'Euro. Le directeur général Generali, Giovanni Perissinotto, a déclaré le 19 octobre qu'il

tablait sur une amélioration des résultats en 2010 par rapport à 2009 : "Nous observons des

signes positifs". L'assureur américain Travelers Cos. a annoncé le 22 octobre des résultats au

troisième trimestre supérieurs aux attentes, et relevé ses objectifs pour l'ensemble de

l'exercice.



10)La décote actuelle de ce fleuron mondial de l'assurance représente un certain danger pour son

indépendance. Il serait logique de voir Axa reprendre l'initiative, nouer de nouvelles alliances

et verrouiller un capital beaucoup trop dispersé.

23/10/2010 par Ancien27475 0
Perso, j'évite les banques et assurances, trop de risques. =/



23/10/2010 par Antarès 0
Ton raisonnement est bon et ma position sur axa me donne un goût amer, pourtant là aussi investir

ou tu apparaîs parle de doublement.
24/10/2010 par Ancien27901 0
AXA et la Directive Solvabilité 2 :



ODETTE CESARI, DIRECTEUR DES INVESTISSEMENTS D'AXA FRANCE

Par Florent Berthat

Agefi Hebdo du 7 au 13 octobre 2010



Comment avez-vous tenté de compenser la baisse des taux longs ?

Depuis 2007, la part des actions dans nos portefeuilles est passée de plus de 10 % à 5 %, et celle

de l’immobilier de 11 % à 8 %. Naturellement, celle des obligations a grimpé de 78 % à 87 %.

Cette allocation d’actifs a anticipé les coûts en capital que va impliquer l’application de la

directive Solvabilité II. Mais au sein de la poche obligataire, nous avons renforcé les

obligations d’émetteurs privés et elles en représentent désormais la moitié. La baisse des

taux a d’abord affecté les emprunts d’Etat et elle a été en partie compensée par la hausse

des spreads sur les obligations privées. Par ailleurs, nous avons conservé notre exposition sur

les titres d’Etats périphériques de la zone euro, considérant que le spread reflétait bien le

risque pris.





Avez-vous cherché à vous exposer sur les marchés des obligations « high yield » et de la dette

émergente ?

Jusqu’à présent, nous n’avons pas investi en obligations high yield (haut rendement, NDLR), ni

en dette émergente car nous considérions ces marchés comme trop volatils. En outre, ces classes

d’actifs sont pénalisées par Solvabilité II et, pour ce qui concerne la dette émergente, le

Code des assurances est restrictif sur les investissements hors OCDE. Cependant, compte tenu de

leurs spreads élevés, nous étudions l’opportunité d’investir en obligations high yield. Du

fait de la taille de nos actifs, nous envisageons d’aborder cet investissement par le marché

américain, qui présente une plus grande profondeur.





Les stratégies d’arbitrages sur la courbe des taux sont-elles une alternative ?

Pour que ces stratégies soient performantes, il faut qu’elles soient très actives. Or, cela

n’est pas compatible avec la gestion des actifs d’une compagnie d’assurances, car ils doivent

enregistrer des rendements réguliers et servir aux assurés des taux stables dans le temps



25/10/2010 par alexatix 0
sur quelle horizon de temps parlez-vous ?



Bonne journée à tous !
25/10/2010 par Ancien27901 0
1 preuve de plus de la décote d'AXA :



Article d'AGsmallcaps :

L'introduction en Bourse d'AIA souscrite plus de 5 fois dès la 1ère semaine





L'introduction en Bourse (IPO) d'AIA Group, la filiale asiatique d'assurance vie d'American

International Group, suscite une forte demande de la part des investisseurs, l'opération ayant

été souscrite plus de cinq fois, a-t-on appris auprès de plusieurs sources ayant une connaissance

directe du dossier. AIG espère lever jusqu'à 20,5 milliards de dollars (14,7 milliards d'euros),

en comptant une option de sur-allocation, avec l'introduction d'AIA sur la Bourse de Hong Kong,

selon un document préliminaire vu par Reuters la semaine dernière.



Etant donné l'importance de la demande pour cette opération dont la souscription a débuté le 5

octobre, AIG devrait sans doute exercer l'option de sur-allocation. AIA n'a pas souhaité faire de

commentaires. La décision finale quant à l'exercice de cette option dépendera toutefois du

niveau de la demande et du prix à la fin de l'opération. Des banquiers ont auparavant dit à

Reuters qu'AIG était prêt à céder autant de titres que possible durant l'IPO d'AIA.



La forte demande des investisseurs s'explique par l'attractivié de son prix, comme le jugent

certains gérants de fonds. AIA met en vente 5,9 milliards d'actions à un prix unitaire indicatif

allant de 18,38 à 19,68 dollars de Hong Kong. A ce prix, la société est valorisée entre 1,2 et

1,3 fois sa valeur intrinsèque 2010 telle qu'estimée par les banques conseils, selon un document

que s'est procuré Reuters. A titre de comparaison, China Life Insurance, numéro un chinois de

l'assurance vie, se traite à 2,4 fois sa valeur intrinsèque prévue pour 2010, tandis que le

numéro deux, Ping An Insurance se traite 2,6 fois sa valeur intrinsèque, selon une note de

recherche de BofA Merrill Lynch.



La valeur intrinsèque ("embedded value";), un critère communément utilisé pour valoriser les

compagnies d'assurance, correspond à la valeur actuelle des profits futurs dégagés par les

polices 536870913 souscrites. Le prix de l'IPO d'AIA devrait être fixé les 21 et 22 octobre,

tandis que la société devrait faire ses débuts en Bourse le 29 octobre. Citigroup, Deutsche Bank,

Goldman Sachs Group et Morgan Stanley sont les coordinateurs internationaux de l'opération. AIG a

mandaté au total 11 chefs de file pour cette IPO.



26/10/2010 par Ancien27901 0
Bank of America à l'achat objectif 18,5 :



Auj. à 10:30



Bank of America ML reste acheteur sur AXA objectif 18,50 Euros contre 19 Euros précédemment.



TradingSat
Portefeuille Trading
+312.80 % vs +34.50 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat