Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

ATARI

ATA - FR0010478248 SRD PEA PEA-PME
0.163 € +2.90 % Temps réel Euronext Paris

Atari : La réorganisation pèse sur les comptes d'Atari, mais la firme promet du mieux au 2e semestre

mardi 18 janvier 2022 à 12h15
Atari chute à un creux depuis début novembre en Bourse

(BFM Bourse) - Nouvelle direction, revue complète de l'activité et mise en œuvre d'une nouvelle stratégie orientée vers les jeux premiums et le métavers, le premier semestre 2021-2022 d'Atari a été chargé. Et cela se ressent dans les comptes dévoilés lundi soir.

Difficilement lisible, la publication semestrielle d'Atari entraîne un recul de 3,1% du titre à 36,4 centimes d'euros ce mardi vers 11h20, au plus bas depuis début novembre dernier.

Le groupe, descendant de la société Infogrames, a publié lundi soir ses résultats au titre de la période allant du 1er avril au 31 septembre 2021. Ceux-ci révèlent "un effondrement de son activité de licences (-73%), partiellement compensé" par la naissance des revenus des activités liées à la blockchain (400.000 euros) et des ventes de consoles VCS (2,3 millions d'euros)" constate Charles-Louis Planade, analyste chez Midcap.

Le net recul de l'activité de licences -un portefeuille de plus de 200 jeux et franchises, dont des marques mondialement connues comme Missile Command, Pong ou RollerCoaster Tycoon- aboutit à une chute de 23,8% (en données publiées) des revenus semestriels à 6 millions d'euros. "Le groupe explique la baisse des revenus très margés de l’activité "Licensing" par la pandémie de Covid" observe l'analyste, visiblement peu convaincu, et qui sera donc "attentif à leur évolution au second semestre dans un contexte qui semble s’améliorer".

Atari a par ailleurs enregistré une diminution de 51% des revenus de son activité jeux vidéo, en raison de "la transition de la division Atari Gaming vers les jeux premium et la recherche d’une meilleure rentabilité des autres jeux free-to-play" est-il indiqué dans le communiqué. Cette contre-performance est partiellement compensée par "la montée en puissance des ventes de l’Atari VCS (console vintage commercialisée depuis le 15 juin dernier, NDLR), qui ont représenté 2,3 millions d'euros sur la période", détaille l'éditeur de jeux.

Les revenus en lien avec les activités développées sur la blockchain représentent pour leur part 400.000 euros sur ce 1er trimestre, correspondant au produit des ventes de NFT réalisées au travers un contrat de licence. Pour rappel, Atari avait annoncé en mars 2021 le lancement d'un "crypto-casino" dans Decentraland, une plateforme de réalité virtuelle où les parcelles de terrain représentées par un NFT s'achètent en MANA, une crypto-monnaie reposant sur la blockchain ethereum, dans lequel les joueurs ont notamment la possibilité de gagner des NFT à l’effigie d’Atari. Quelques mois auparavant, le groupe avait annoncé sa réorientation stratégique avec la "création d'un écosystème blockchain ancré autour de la marque Atari", comprenant entre autres le développement du token Atari, un jeton numérique que le groupe rêve en "référence pour l'industrie du jeu vidéo".

Chute de la capitalisation du token Atari

À noter que si la capitalisation totale potentielle sur une base pleinement diluée de l'Atari Token a atteint près de 3 milliards d'euros en avril 2021, celle-ci n'émarge plus qu'à 68 millions d'euros aujourd'hui.

Les ventes de VCS, "significativement moins margées que les autres activités en raison des coûts de fabrication" relève l'analyste, et de NFT, entraînent une baisse du résultat opérationnel à -2,8 millions d'euros au premier semestre, contre -1,2 million d'euros un an plus tôt.

"Côté actifs, la vente d’une partie des terrains digitaux du groupe au fonds américain Republic Realm pour 4,3 millions de dollars illustre une nouvelle fois la multiplicité des actifs cachés du groupe" souligne par ailleurs Charles-Louis Planade. Cette vente a été réalisée dans The Sandbox, un autre univers virtuel créé par des Français qui se définit comme un "métavers NFT".

Parmi les autres faits marquants de ce trimestre chargé, Atari indique avoir consenti un investissement stratégique de 3,5 millions de dollars dans la plateforme de streaming Antstream Limited avec une option d'achat des actifs de Mobygames, la plus grande base de données de jeux vidéo du monde, et rappelle avoir noué un accord de licence avec Crypto Blockchain Industries (CBI). Celui-ci vise à développer un monde virtuel à l’effigie de la marque Atari. L'ancien patron d'Atari et plus récemment fondateur de CBI, Frédéric Chesnais, a démissionné de son poste d'administrateur d'Atari préalablement à la conclusion de cet accord, afin de prévenir les conflits d'intérêts.

Le groupe vise désormais "une amélioration des performances financières au second semestre par rapport aux six premiers mois de l'exercice". "Cette dynamique devrait être portée par plusieurs projets clé, dont la sortie de nouveaux jeux premium (Atari Recharged) et le lancement d'Atari XP", permettant aux fans d'acheter des cartouches de jeux Atari rares ou inédites. Le développement de nouveaux produits NFT "s’appuyant sur le vaste portefeuille de propriétés intellectuelles d’Atari ainsi que sur des partenariats avec des tiers" devrait également contribuer au redressement des résultats.

Dans ce contexte et "malgré l’ajustement drastique de nos prévisions", Charles-Louis Planade demeure à l'achat et maintient son objectif à 0,7 euro par action, traduisant un potentiel de hausse proche de 100% à 12h30 ce mardi.

Quentin Soubranne - ©2022 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur ATARI en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.30 % vs +29.35 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat