Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

ARCELORMITTAL

MT - LU1598757687 SRD PEA PEA-PME
19.324 € +0.43 %

Arcelormittal : Arcelor cotera sa division acier inoxydable au 1er trimestre

mercredi 8 décembre 2010 à 08h45
Arcelor cotera sa division acier inoxydable au 1er trimestre

PARIS (Reuters) - ArcelorMittal a confirmé mercredi un projet d'introduction en Bourse de sa division acier inoxydable au premier trimestre 2011.

Cette décision du numéro un mondial de l'acier intervient après plusieurs années passées à chercher un partenariat susceptible de réduire les coûts de cette division.

La transaction devrait aboutir à une charge de dépréciation d'environ 800 millions de dollars (605 millions d'euros), sans contrepartie en termes de trésorerie, précise ArcelorMittal dans un communiqué, ajoutant que la charge de dépréciation finale serait évaluée à la fin de l'exercice.

Après la scission, la branche acier inoxydable enregistrera une dette financière nette d'environ un milliard de dollars, qui comprendra à la fois la dette existante d'ArcelorMittal, transférée avec la branche d'acier inoxydable, et la nouvelle dette contractée par cette branche, ajoute le groupe.

"En conséquence, la transaction devrait être à peu près neutre en ce qui concerne le ratio de levier financier dette nette/Ebitda d'ArcelorMittal", précise-t-il.

Selon Les Echos, qui ont révélé l'information mercredi, la nouvelle société sera dirigée par Bernard Fontana, un proche de Lakshmi Mittal, le patron du groupe. Elle aura le même actionnariat qu'ArcelorMittal, soit 40,8% pour la famille Mittal, 3% pour l'Etat luxembourgeois, le reste étant le flottant, ajoutent Les Echos.

La nouvelle entité, qui devrait regrouper 10.000 salariés dont 3.100 en France, serait valorisée entre 3,4 et 4,2 milliards de dollars dans le cadre d'une cotation, selon Oddo Securities, poursuit le quotidien.

ThyssenKrupp avait indiqué l'année dernière qu'il n'était pas intéressé par une fusion et qu'il préférait développer seul ses activités d'inox.

En Europe, l'espagnol Acerinox et le finlandais Outokumpu étaient donc les deux seuls candidats potentiels à un mouvement de consolidation mais, pour l'un comme pour l'autre, les obstacles étaient nombreux.

Cyril Altmeyer, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2010 Thomson Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur ARCELORMITTAL en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+326.80 % vs +12.54 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat