Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

APPLE

AAPL - US0378331005 SRD PEA PEA-PME
- -

Apple : Les GAFAM et Tesla font pleuvoir les records à Wall Street

vendredi 21 août 2020 à 11h24
Les GAFAM toujours plus gros

(BFM Bourse) - Sortis renforcés de la crise sanitaire, les GAFAM n'en finissent plus d'atteindre de nouveaux sommets, portant les indices américains à des records quasi-quotidiens. Collectivement, les géants de la tech' valent désormais plus de 7.000 milliards de dollars. Non moins impressionnant, le titre Tesla a dépassé les 2.000 dollars et la "market cap" du constructeur de véhicules électriques dépasse désormais celle de Walmart ou Procter & Gamble.

Vers l'infini et au-delà. Le marché est "schizophrénique" selon le directeur des investissements chez Mirabaud John Plassard. Car "si le S&P 500 et le Nasdaq sont au plus haut historique, pourquoi l’adjudication allemande à 30 ans, avec un rendement négatif, a-t-elle connu un engouement historique mercredi?" s'interroge-t-il. De fait, les principaux indices américains ont encore fini en hausse jeudi soir (+0,17% pour le Dow, +0,31% pour le S&P et +1,06% pour le Nasdaq) grâce une nouvelle fois à la progression des valeurs technologiques. Si seulement "4 des 11 sous-indices du S&P 500 ont fini en hausse (70% des titres de l'indice élargi ayant fini la séance dans le rouge jeudi, NDLR), technologie en tête devant les services de communication et l’immobilier", le Nasdaq a donc inscrit un 43e sommet annuel en clôture. Quant au S&P, il a "techniquement fini à 4 poins de son record historique" touché mardi.

Individuellement et collectivement, les GAFAM -auxquels on peut ajouter Tesla et Netflix- continuent de voler de record en record, faisant fi du pessimisme affiché mercredi par la Fed sur la santé de l'économie américaine. Et les chiffres donnent le tournis. Deux jours après une séance historique qui l'a vu franchir le seuil des 2.000 milliards de dollars de "market cap", une première pour un groupe américain, Apple s'est de nouveau adjugé 2,22% pour boucler la séance à un nouveau plus haut. Sa valorisation boursière atteint 2.023 milliards de dollars, à seulement 37 milliards du record absolu établi par Saudi Aramco peu après son introduction en Bourse.

Facebook (+2,44%, 766 milliards de "market cap") et la maison-mère de Google, Alphabet (+2,21%, 1.074 milliards) ont également terminé la séance à un niveau de valorisation inédit, tandis que Microsoft (+2,33%, 1.624 milliards) et Amazon (+1,13% à 1.652 milliards) ont respectivement échoué à 0,9% et 0,45% de leur sommet historique.

Les GAFAM franchissent les 7.000 milliards de "market cap"

À eux cinq, les géants technologiques pèsent désormais 7.139 milliards de dollars, soit 3,9 fois le CAC 40. Les performances enregistrées par les mastodontes de Wall Street depuis le début de l'année sont impressionnantes (+78% pour Amazon, +61% pour Apple, +36% pour Microsoft ou encore +31% pour Facebook), d'autant plus qu'ils ont connu un creux en mars lorsque les marchés ont brusquement dévissé. Sur la même période, le S&P ne prend "que" 4,6%.

Pour rappel, les GAFAM avaient collectivement franchi le seuil des 6.000 milliards de "market cap" le 11 juin dernier, et celui des 5.000 milliards début janvier 2020. Entre-temps, la capitalisation boursière combinée de ces poids lourds de la cote US avaient chuté sous les 4.000 milliards. Avec cette flambée, jamais 5 valeurs n'avaient autant pesé dans le S&P depuis 1965, les GAFAM pesant désormais plus d'un quart de l'ensemble du S&P 500. Selon des données de Bank of American, les valeurs technologiques et liées à la santé constituent près de 55% de la "market cap" globale de l'indice élargi, quand le poids de ces deux secteurs n'avaient pas dépassé 45% lors de la bulle Internet de 1999-2000.

Le phénomène Tesla

Si la performance boursière des GAFAM est saisissante, que dire de celle de Tesla? Le titre du constructeur de véhicules électriques s'est encore nettement apprécié jeudi (+6,56%) pour boucler la séance au-dessus des 2.000 dollars, à 2.001,83 dollars. Particulièrement prisé des petits actionnaires, Tesla a vu son titre multiplié par cinq depuis son plus bas niveau en mars, et par plus de 8 en un an puisqu'il s'échangeait à... 220 dollars.

Mieux, le titre gagne 45% sur les 7 dernières séances, depuis l'annonce... du fractionnement par cinq de ses actions (qui aura lieu le 31 août). Ce rallye boursier porte la capitalisation du groupe fondé et dirigé par Elon Musk à 371 milliards de dollars, soit un de plus que Walmart. Tesla intègre ainsi le top 10 des plus grandes valorisations boursières de Wall Street après avoir récemment doublé des géants comme Procter & Gamble (339 milliards), Mastercard (334 milliards) ou encore JP Morgan (298 milliards). Le fantasque milliardaire qui dirige le groupe fait également une entrée fracassante dans le classement Bloomberg des plus grandes fortunes mondiales, où il occupe le 4e rang (avec 95 milliards de dollars), après avoir dépassé Bernard Arnault.

Pour rappel, Elon Musk avait provoqué une chute du titre le 1er mai dernier lorsqu'il avait jugé, dans un tweet, que le cours de l'action Tesla était "trop élevé", alors que celle-ci se négociait à environ 780 dollars. Elle s'est depuis apprécié de quelque 156%.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur APPLE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+333.20 % vs -2.80 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat