Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

AMUNDI

AMUN - FR0004125920 SRD PEA PEA-PME
62.500 € +1.30 % Temps réel Euronext Paris

Amundi : Malgré une décollecte en fin d'année, Amundi a fait de la résistance en 2018

mercredi 13 février 2019 à 16h10
Le marché salue la résistance d'Amundi dans un contexte défavorable

(BFM Bourse) - Le bénéfice net du poids lourd de la gestion d'actifs a grimpé de 25,5% en 2018, malgré une fin d'année désastreuse sur les marchés financiers. En dépit de sorties de fonds au cours des trois derniers mois, la collecte nette atteint 42 milliards d'euros sur l'année. Une résistance d'Amundi dans un contexte défavorable que le marché salue mercredi.

Détenu à 70% par le Crédit agricole, le gestionnaire d'actifs Amundi a fait part mercredi avant Bourse de résultats annuels "en nette progression" avec un bénéfice net de 855 millions d'euros, en hausse de 25,5% par rapport à 2017 malgré un environnement de marché défavorable qui a accru l'aversion au risque des épargnants et pèse sur la distribution de produits financiers. Le bénéfice net ajusté -avant coûts d’intégration et amortissement des contrats de distribution- est ressorti à 946 millions d'euros (+9%), au-dessus de la moyenne des prévisions des analystes.

Lors d'une conférence téléphonique, le directeur général d'Amundi Yves Perrier a qualifié ces résultats de "conformes à l'objectif que le groupe avait affiché dans son plan à trois ans en début d'année". Leur progression s'explique, entre autres, par "la baisse des charges d’exploitation, liée à la réalisation des synergies Pioneer", celles-ci ayant été réévaluées à 175 millions d'euros contre 150 initialement prévus lors de l'opération, en juin 2017. Dix-huit mois après son acquisition, "l'entreprise est complètement intégrée" et 60% des synergies ont déjà été réalisées en 2018 tandis que "la quasi-totalité sera générée en 2019", a souligné Yves Perrier.

Encours stable malgré la décollecte du quatrième trimestre

À fin décembre 2018, les encours sous gestion d'Amundi s'élèvent à 1.425 milliard d'euros, en très léger repli (-0,1%) à cause de l'effet négatif des changes et de marché (en cumulé -44% sur le seul quatrième trimestre). Le groupe a par ailleurs fait état d'une collecte nette de 42 milliards d'euros en 2018, un chiffre inférieur à l'objectif de 50 milliards annoncé en début d'année. L'essentiel de cette collecte a été réalisé au cours des trois premiers trimestres tandis que le groupe a subi une décollecte de 6,5 milliards d'euros sur le dernier, marqué par deux "sorties de mandats institutionnels" et une forte correction des marchés actions, comme le rappelle le communiqué publié par Amundi.

Le directeur financier Nicolas Calcoen relativise et explique qu'il faut "replacer ce niveau dans un contexte de collecte globale sur le marché européen tombé à 60 milliards d'euros l'an passé contre plus de 800 milliards en 2007". "Nous avons le taux le plus élevé de collecte rapporté aux encours" a-t-il ajouté.

Confirmation des objectifs

Pour l'exercice 2019, Amundi s'attend certes à un environnement de marché "plus difficile" mais se veut "confiant" dans sa capacité "à continuer à progresser" selon les termes d'Yves Perrier. Le dirigeant a également affirmé que l'objectif de bénéfice net ajusté de plus d'un milliard d'euros à horizon 2020 était maintenu, "à niveau de marché inchangé car ce chiffre repose sur une hypothèse de "stabilité des indices boursiers par rapport à leur niveau du début d'année 2018" a-t-il rappelé. Avant d'ajouter que "le bateau Amundi était fait pour naviguer de manière sûre par mer calme, mer agitée voire même par temps de tempête".

Le groupe estime de fait conserver "des atouts puissants pour poursuivre sa croissance rentable" et cite notamment son "leadership dans les réseaux Retail", "le développement de nouveaux partenariats de distribution (notamment en Asie" ou encore le "renforcement de son positionnement d’investisseur responsable, qui répond aux attentes croissantes des clients".

Le titre flambe

L'action Amundi est recherchée par les investisseurs mercredi et progresse de 5,8% à 53,82 euros vers 16h, après s'être déjà adjugé près de 1,5% lundi et mardi. Depuis le 1er janvier, le rebond du titre prend corps (+16%) alors que celui-ci avait subi l'environnement de marché défavorable au quatrième trimestre, abandonnant un tiers de sa valeur entre le 21 septembre 2018 et le 3 janvier dernier. Le rebond du jour lui permet d'ailleurs de revenir à son niveau de fin octobre.

À noter enfin que le gestionnaire d'actifs prévoit de verser un dividende de 2,90 euros au titre de l'exercice écoulé; en numéraire, soit une hausse de 16% par rapport à 2017. Celui-ci correspond à un taux de distribution de 65% du résultat net part du groupe hors coûts d’intégration (sur la base du nombre d’actions fin 2018) et sera détaché le 24 mai et mis en paiement à compter du 28.

Quentin Soubranne - ©2019 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur AMUNDI en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+285.70 % vs +11.62 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat