Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

ALPES (COMPAGNIE)

CDA - FR0000053324 SRD PEA PEA-PME
12.360 € -1.12 % Temps réel Euronext Paris

Alpes (compagnie) : Le marché se satisfait du prix de l'augmentation de capital de la Compagnie des Alpes

mercredi 9 juin 2021 à 11h55
La Compagnie des Alpes lève des fonds pour investir

(BFM Bourse) - Conformément aux priorités stratégiques dévoilées fin mai par l'exploitant des domaines skiables de Tignes ou Val d'Isère ainsi que des parcs Astérix ou Walibi, Compagnie des Alpes lance une augmentation de capital de 231 millions d'euros afin de retrouver une capacité d'investissement après les dégâts financiers provoqués par la crise sanitaire.

Leader mondial des domaines skiables, grâce à un portefeuille comprenant les plus grandes stations des Alpes françaises (Paradiski, Les Trois Vallées, Tignes / Val d'Isère, etc.) et quatrième exploitant européen de parcs de loisirs (présent en France, Belgique, Suisse, Autriche ainsi qu'au Canada), la Compagnie des Alpes a subi de plein fouet la fermeture de l'ensemble de ses sites lors de l'exercice 2019-2020, clos le 30 septembre 2020. La crise sanitaire a occasionné un manque à gagner estimé à 233 millions d'euros, conduisant à une baisse de 28% du chiffre d'affaires et, compte tenu des charges incompressible, à un lourd déficit opérationnel et à une forte augmentation de la dette nette à 648 millions d'euros.

Le ratio de dette nette sur excédent brut d'exploitation s'est ainsi envolé à 8,1 fois au terme de l'exercice, contre 2,33 fois en septembre 2019 et un plafond jusqu'alors fixé à 3,5 fois (les créanciers ont accepté la suspension de cet engagement).

Les effets de la crise sanitaire se sont prolongés au cours du premier semestre de l'exercice 2020-2021 de façon encore plus prononcée que redouté par la Compagnie des Alpes, avec un chiffre d'affaires ramenés à 31,5 millions d'euros sur la période, en baisse de 93%, d'où des pertes supplémentaires et un gonflement de la dette nette à 979,9 millions d'euros (807 millions hors IFRS 16) au 31 mars 2021.

200 millions d'euros d'investissements par an d'ici 2025

Dès lors, le principe d'une levée de fonds permettant de retrouver une flexibilité financière à la hauteur des ambitions de croissance -par ailleurs importantes à long terme en regard du développement régulier du marché des loisirs- ne faisait guère de doute. Visant à investir 200 millions d'euros (incluant le rattrapage d'investissements décalés pendant la crise) en moyenne sur chacun des exercices allant de 2021-2022 à 2024-2025 , le groupe a indiqué fin mai qu'il procèderait à une augmentation de capital de 230 millions d'euros environ (et qu'il maintiendrait la suspension du dividende pour l'exercice en cours).

Lancée ce mercredi, l'opération s'effectuera avec une forte décote. Le groupe émettra plus de 24,5 millions d'actions nouvelles au prix unitaire de 9,40 euros. Soit une décote de 55,9% par rapport au cours de clôture du 7 juin, le prix à payer pour maximiser les chances de faire le plein de souscription puisque d'ores et déjà la Compagnie des Alpes a reçu des engagements de ses principaux actionnaires sur plus de 60% du montant visé.

En pratique, toute personne se trouvant actionnaire à la clôture ce mercredi recevra un droit préférentiel de souscription (DSP) pour chaque action détenue. Il faudra ensuite exercer, entre le 14 et le 23 juin, 1 DPS pour souscrire à 1 action nouvelle au prix décoté de 9,40 euros. Les DPS seront cotés distinctement entre le 10 et le 21 juin, pour permettre à ceux ne souhaitant pas participer à l'augmentation de capital d'être dédommagés pour la dilution occasionnée en revendant leurs droits, et inversement à ceux voulant souscrire davantage que leur quote-part d'acquérir des DPS supplémentaires (il est aussi possible de souscrire en partie et vendre une partie de ses droits, y compris en faisant une opération "blanche").

Fortes ambitions écologiques

L’augmentation de capital a donc pour objectif de renforcer les fonds propres, tout en soutenant le financement du plan d’affaires incluant des projets d’attractivité en soutien de la dynamique de l’activité des sites, en accélérant la transition écologique en permettant le déploiement de l’ambition "Triple Zéro" de la Compagnie des Alpes en matière environnementale (c’est-à-dire à horizon 2030, la neutralité en matière d'émission carbone, le "zéro déchet non valorisé" et un impact positif sur la biodiversité) tout en accompagnant le déploiement des territoires.

En outre, la société "pourrait financer de nouveaux projets de développement à l’étude à fort potentiel de création de valeur et envisager de potentielles opportunités de croissance externe".

La Caisse des dépôts et consignations, premier actionnaire avec 39,1% du capital, souscrira au-delà de sa quote-part, notamment en achetant des DPS à un prix convenu à Sofival (actionnaire historique depuis la cession de la Société des Téléphériques de Val d’Isère à la CDA). Sofival cèdera également des DPS à la société holding de l'homme d'affaires belge Marc Coucke et exercera le solde. Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes, Caisse d’Epargne et de Prévoyance de Rhône Alpes et Crédit Agricole des Savoie Capital comptent également accompagner l'opération. Collectivement, les engagements de ces différents actionnaires atteignent 144,63 millions d'euros, environ 62,6% du montant total recherché.

La concrétisation du projet était favorablement accueillie par le marché, permettant au cours de la Compagnie de rebondir de 1,61% à 22,15 euros vers 11h30 mercredi.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur ALPES (COMPAGNIE) en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.80 % vs +31.54 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat