Bourse > Alcatel-lucent > Alcatel-lucent : Nokia est un "partenaire très complémentaire" d'Alcatel
ALCATEL-LUCENTALCATEL-LUCENT ALU - FR0000130007ALU - FR0000130007
3.500 € 0.00 %
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
3.500 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 12 386 M€Capi. :

Alcatel-lucent : Nokia est un "partenaire très complémentaire" d'Alcatel

(Tradingsat.com) - Le PDG d'Alcatel-Lucent a défendu mardi le bien-fondé de sa stratégie de rapprochement avec le finlandais Nokia, "à un moment où il faut investir massivement pour être dans la course à la 5G".

En marge de l'assemblée générale des actionnaires qui se tient cet après-midi à Paris, Michel Combes a déclaré au Figaro que le nouvel ensemble aura "la capacité financière pour [se] développer et prendre le leadership de [son] secteur.

En effet, l'équipementier franco-américain n'avait pas les moyens de financer seul de nouveaux investissements.

"Pour obtenir des crédits, il faut une structure de bilan solide, ce qui n'est pas encore le cas", a expliqué le dirigeant, selon lequel "Alcatel-Lucent n'est pas armé pour faire face à des concurrents comme Cisco, qui dispose de 30 milliards de dollars de liquidités, ou Huawei, qui bénéficie d'un accès privilégié à des sources de financement".

Alcatel paye les "erreurs stratégiques" du passé

"En outre, Alcatel-Lucent paye encore aujourd'hui les erreurs stratégiques des années 2002-2010, quand l'entreprise a raté la 3G", a ajouté Michel Combes, ce qui place l'équipementier dans une situation moins favorable que ses concurrents pour le déploiement des réseaux mobiles de nouvelle génération.

"Même si nous avons rattrapé partiellement notre retard avec la 4G, nous sommes dans une position fragile. Ce n'est pas le cas de Nokia. Il a une longueur d'avance dans le mobile, ce qui en fait un partenaire très complémentaire d'Alcatel-Lucent. Il dispose d'un bilan financier solide, ce qui nous permettra de financer les efforts de recherche et développement."

Alcatel-Lucent et Nokia ont annoncé mi-avril un projet de rapprochement qui prendrait la forme d'une offre publique d'échange d'actions (OPE) du finlandais sur le franco-américain, valorisant ce dernier à 15,6 milliards d'euros. Une fusion des deux groupes donnerait naissance à un nouveau géant des réseaux face au suédois Ericsson et au chinois Huawei.

L'opération, qui doit encore obtenir l'avis du comité central d'entreprise ainsi que le feu vert des autorités de la concurrence des pays concernés, devrait être conclue "au plus tard au début de l'année prochaine", selon Michel Combes.

Retrouvez toutes les informations concernant l'assemblée générale d'Alcatel-Lucent en cliquant ici.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI