Bourse > Airbus group > Airbus group : Oddo écrête sa cible mais reste à l'achat
AIRBUS GROUPAIRBUS GROUP AIR - NL0000235190AIR - NL0000235190
72.380 € +0.15 % Temps réel Euronext Paris
71.920 €Ouverture : +0.64 %Perf Ouverture : 73.090 €+ Haut : 71.790 €+ Bas :
72.270 €Clôture veille : 2 280 880Volume : +0.29 %Capi échangé : 56 056 M€Capi. :

Airbus group : Oddo écrête sa cible mais reste à l'achat

tradingsat

(CercleFinance.com) - Oddo & Cie a refait le point sur le dossier Airbus après que l'avionneur européen a fait état, hier, de comptes trimestriels en baisse et que son directeur général, Tom Enders, a de nouveau qualifié l'année 2016 de 'difficile'. Certes, les incertitudes sur de grands programmes (A320neo, A350XWB, A400M) sont de retour à court terme. Ce qui justifie un écrêtement de l'objectif de cours, qui revient de 73 à 70,5 euros. Mais cela 'ne remet pas en cause la forte attractivité du titre', et les analystes confirment donc leur conseil d'achat.

A la Bourse de Paris, l'action Airbus Group, qui hier a perdu 4,6%, se tasse encore de 1,1% à 55,2 euros dans un marché parisien en recul de 1,4%.

Certes, les difficultés industrielles pèsent sur des programmes qui n'en sont qu'à leurs débuts et constituent donc, pour Airbus, autant de relais de croissance : l'A320neo et l'A350XWB. Quand les problèmes sont de retour pour un programme déjà en cours, le gros porteur militaire A400M.

'Nous reconnaissons que le titre ne devrait pas retrouver de dynamique forte avant le salon de Farnborough, du 11 au 17 juillet, qui devrait être accompagné de son lot d'annonces commerciales', indique une note de recherche. Ni d'ailleurs avant les comptes semestriels.

Mais il convient, selon Oddo, de raison garder : 'le risque sur l'A320neo nous semble limité', estiment les spécialistes. En effet, après des difficultés avec les premiers réacteurs, les motoristes Pratt & Whitney et MTU ont tenu des propos 'rassurants' selon Oddo, qui table toujours sur 90 livraisons cette année.

Ensuite, deux dossiers plus inquiétants, 'l'A350 et l'A400M ne devraient pas faire dévier significativement la trajectoire de cash', estiment les spécialistes. Les relations avec les fournisseurs devraient se normaliser et permettre, cette année, la livraison de 50 A350 cette année. Et Oddo de tabler, au T2, sur provision de 250 millions d'euros pour l'A400M, 'pour tenir compte des difficultés de mise au point des capacités militaires et du décalage lié aux problèmes de GE/Avio'.

Au final, si Oddo réduit un peu sa cible, le bureau d'études reste positif sur l'action Airbus.



Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI