Bourse > Adp > Adp : Impact des attentats sur le trafic d'Aéroports de Paris
ADPADP ADP - FR0010340141ADP - FR0010340141
140.000 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
139.950 €Ouverture : +0.04 %Perf Ouverture : 141.200 €+ Haut : 139.650 €+ Bas :
140.000 €Clôture veille : 58 629Volume : +0.06 %Capi échangé : 13 854 M€Capi. :

Adp : Impact des attentats sur le trafic d'Aéroports de Paris

Impact des attentats sur le trafic d'Aéroports de ParisImpact des attentats sur le trafic d'Aéroports de Paris

PARIS (Reuters) - Les attentats du 13 novembre ont un impact sur le trafic d'Aéroports de Paris, mais il est prématuré de dire s'il se transformera en tendance de fond, a déclaré le directeur financier du groupe, Edward Arkwright.

"La période mi-novembre à mi-février est généralement la plus creuse de l'année, à l'exception des fêtes de fin d'année", a-t-il expliqué à Reuters. "Il y a aujourd'hui un impact sur le trafic, mais il est trop tôt pour considérer qu'il y aura une tendance de fond."

Selon des experts du secteur, le véritable test sur le trafic aérien de et vers Paris aura lieu pendant le traditionnel pic entre Noël et le Jour de l'An.

Parmi les évènements dramatiques de ces dernières années, seul le 11 Septembre 2001 a eu un impact sur le trafic d'ADP qui n'a pas été compensé dans la durée, a rappelé Edward Arkwright, soulignant que les attentats de Madrid en 2004 et de Londres en 2005 n'avaient pas eu d'impact à long terme.

L'exploitant des aéroports de Roissy et d'Orly publiera les chiffres du trafic de novembre le 14 décembre et ceux de décembre à la mi-janvier. Le trafic d'ADP a progressé de 3,9% sur la période janvier-octobre en rythme annuel et le groupe vise une croissance supérieure à égale à 3,0% sur l'ensemble de 2015.

Une source proche d'Air France a fait état jeudi dernier d'un impact des attentats de Paris sur la fréquentation des vols de la compagnie, qui étudie des offres commerciales pour en amoindrir l'ampleur.

Les valeurs liées au tourisme ont été fortement pénalisées en Bourse ces derniers jours, en raison d'une baisse des réservations vers Paris et d'une chute de la fréquentation des grands magasins après les attentats.

ADP va aussi nettement intensifier les contrôles à l'aide de détecteurs de traces d'explosifs pour les passagers et leurs bagages, a dit Edward Arkwright. Depuis samedi, la détection d'explosifs liquides est étendue aux personnels.

ADP dénombre 63 retraits et refus de badges d'accès prononcés par le préfet ces derniers mois pour des raisons de sécurité, sur 75.000 personnes habilitées et travaillant en zone réservée dans les aéroports.

Dans la zone publique, un renforcement des rondes et une augmentation du nombre de caméras sont en vigueur, a précisé Edward Arkwright. "On n'a pas baissé la garde depuis Charlie", a-t-il souligné, faisant référence à l'attaque de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo en janvier à Paris.

Dans son plan "Connect 2020" présenté en octobre, ADP a prévu 650 millions d’euros d'investissements dans la sécurité, dont plus des deux tiers pour la modernisation de ses systèmes de détection d'explosifs.

(Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot)

Copyright © 2015 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI