Bourse > Adp > Adp : Un 'solide' projet à horizon 2020, selon Natixis
ADPADP ADP - FR0010340141ADP - FR0010340141
141.150 € -0.63 % Temps réel Euronext Paris
142.500 €Ouverture : -0.95 %Perf Ouverture : 142.750 €+ Haut : 140.500 €+ Bas :
142.050 €Clôture veille : 43 214Volume : +0.04 %Capi échangé : 13 968 M€Capi. :

Adp : Un 'solide' projet à horizon 2020, selon Natixis

tradingsat

(CercleFinance.com) - Natixis confirme ce matin son conseil d'achat sur le titre de l'opérateur aéroportuaire français Aéroports de Paris (ADP), qui a récemment présenté ses ambitions à horizon 2020. Qu'en retiennent les analystes ? Un projet 'solide, ambitieux, mais sans grande surprise”. Ce qui ne les empêche pas de maintenir leur objectif de cours à 120 euros.

A la Bourse de Paris ce matin où l'indice CAC 40 recule de 0,8%, l'action ADP se tasse de 0,3% à 107,8 euros.

Le 12 octobre, ADP a en effet organisé des rencontres avec les investisseurs au cours desquelles il a présenté son plan stratégique à horizon 2020. Selon ses prévisions, le trafic de passagers devrait progresser de 2,5% l'an en moyenne entre 2016 et 2020.

Du côté des commerces, le groupe mise sur un ratio chiffre d'affaires/passager (PAX) de 23 euros en année pleine en 2020, quand du côté immobilier, la croissance des loyers externes (hors refacturations et indexation) devrait atteindre de 10 à 15% entre 2014 et 2020.

Bref, l'excédent brut d'exploitation (EBITDA, en anglais) consolidé devrait décoller de 30 à 40% entre 2014 et 2020, prévoit ADP.

Pour Natixis, ADP a fait état d'une 'stratégie claire et encourageante'. 'Le poids de l'international pourrait doubler d'ici 2020', estiment les analystes, en passant d'environ 8% à 15% du résultat d'exploitation.

Les analystes retiennent aussi le scénario de 'ruée vers l'or' pour les commerces, le groupe attendant toujours une forte croissance et une robuste consommation de la part des passagers chinois. Natixis estime que l'objectif de 23 euros de CA par passager en 2020 est conforme à leurs prévisions, et que les investissements se limiteront aussi à 198 millions d'euros sur la période.

Quid de l'immobilier ? Désormais dirigée par l'ex-patron de la foncière Icade, Serge Grzybowski, cette branche aurait mérité d'être davantage mise en lumière, estiment les spécialistes. Son nouveau patron devrait 'clarifier la stratégie et créer de la valeur (en exploitant progressivement les 405 ha de réserves foncières disponibles (...))', indique Natixis.

Enfin, si Air France, compagnie aérienne en difficulté financière chronique, pourrait supprimer certains vols, cela ne semble pas inquiéter ADP, relève Natixis, ni remettre en cause ses objectifs.



Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI