Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Pourquoi la Fed veut revoir les règles sur les investissements en Bourse de ses dirigeants

samedi 18 septembre 2021 à 07h00

La publication par les antennes régionales de la Réserve fédérale des transactions boursières de leurs dirigeants, révélant les gros montants misés par le président de la Fed de Dallas Robert Kaplan, a créé une polémique que la banque centrale des Etats-Unis tente d'éteindre en annonçant revoir les règles encadrant ces transactions.

Alors que le soutien des banques centrales s'est révélé plus que jamais déterminant pour soutenir l'économie via le crédit et les marchés l'an dernier face à la crise sanitaire, un haut responsable de la Fed, Robert Kaplan, ne s'est pas privé d'intervenir en Bourse pour son propre compte. Onze des douze banques régionales composant la Réserve fédérale ont divulgué la semaine dernière les opérations boursières réalisées par leurs dirigeants en 2020.

Si la plupart n'ont réalisé que des transactions modestes, l'activité de Robert Kaplan a fait couler beaucoup d'encre. L'ancien banquier d'affaires, à la tête de la Fed de Dallas depuis 2015, a réalisé plusieurs transactions à plus d'un million de dollars, approuvées par le service juridique de cette branche de la Réserve fédérale, suscitant une vague de critiques de tous bords.

La Banque centrale américaine n'a pas tardé à réagir, annonçant cette semaine procéder à un réexamen complet des règles relatives aux investissements personnels de ses responsables.

Rétablir la confiance

Les règles qui s'appliquent aux responsables de la Fed en termes de pratiques financières vont au-delà de celles qui s'appliquent aux autres agences gouvernementales, des conditions plus strictes s'appliquant en raison du rôle spécifique de la banque centrale, a d'une part précisé une porte-parole de la Fed, interrogée par l'AFP.

Néanmoins, le président de la Fed Jerome Powell, "a demandé à la fin de la semaine dernière au personnel du conseil d'administration de jeter un regard neuf et complet sur les règles d'éthique concernant les avoirs et activités financiers autorisés par les hauts responsables de la Fed", a ajouté cette porte-parole.

Cet examen vise à identifier des moyens de resserrer davantage les règles et normes applicables, alors que "la confiance du peuple américain" est essentielle à l'accomplissement de la mission de l'institution.

Kaplan va clôturer certaines de ses positions

De son côté, Robert Kaplan, qui fait partie des "faucons" favorable à ce que la Fed entame dès ce mois de septembre la réduction progressive du soutien monétaire exceptionnel mis en place face à la crise du Covid, a indiqué dans un communiqué qu'il allait clôturer ses positions en titres vifs, tout en réitérant que ces transactions avaient été réalisées conformément aux règles d'éthique de la Réserve fédérale. "Pour éviter l'apparence même de tout conflit d'intérêts, j'ai décidé de changer mes pratiques d'investissement personnelles. Je vendrai toutes les actions individuelles que je possède d'ici le 30 septembre", a-t-il déclaré.

Ayant fait fortune au cours d'une longue carrière chez Goldman Sachs, Kaplan plaide régulièrement en faveur d'un ralentissement des achats d'actifs de la Fed, mettant notamment en avant les risques que cela pose sur le secteur financier.

Le responsable de la Fed de Boston, Eric Rosengren, a également annoncé la vente de ses actions.

(Avec AFP)

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.80 % vs +35.82 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat