Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Wall Street : Mario Draghi a clairement déçu les marchés

Wall Street : Mario Draghi a clairement déçu les marchés

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street a terminé la séance en légère baisse jeudi soir, dans le sillage des marchés européens, alors que le président de la Banque centrale européenne s'est montré prudent concernant la possibilité d'un programme d'assouplissement quantitatif (QE) à l'européenne.

En fin de séance, le Dow Jones a reculé de 0,07% à 17.900,10 points, tandis que le Nasdaq a baissé de 0,11% à 4769,44 points.

Lors de sa conférence de presse mensuelle, Mario Draghi a clairement déçu le marché en reconnaissant que l'option d'un 'QE' devait encore être débattue au sein de la BCE.

Si la mise en oeuvre d'un 'QE' semble toujours recueillie une vaste majorité, il n'y a plus unanimité des gouverneurs en faveur du recours à la planche à billet.

Le patron de la BCE relativise par ailleurs le danger déflationniste sous-jacent du fait de la chute spectaculaire des prix du pétrole et des matières premières.

Le président de la BCE a néanmoins indiqué que l'institution réévaluerait en début d'année prochaine ses outils de politique monétaire face au ralentissement anticipé de l'inflation.

Dans ce contexte, les investisseurs ne prêtent guère attention à la publication de 297.000 nouveaux inscrits hebdomadaires au chômage lors de la semaine close le 29 novembre, contre 314.000 à l'issue de la semaine précédente.

Il s'agit néanmoins d'une relative déception, puisque le consensus des économistes était plus optimiste, tablant sur un recul autour de 285.000 nouveaux inscrits.

On dénote par ailleurs une certaine prudence à la veille du rapport mensuel sur l'emploi américain, pour lequel les économistes anticipent autour de 225.000 créations de postes en novembre, contre 214.000 le mois précédent.

Natixis déclare anticiper 198.000 créations de postes non agricoles en novembre, en baisse par rapport au mois précédent.

La banque justifie cette prévision inférieure au consensus par la légère détérioration des indicateurs avancés, citant des créations d'emplois (208.000) dans le secteur privé inférieures aux attentes, d'après le cabinet ADP.

'De plus, les composantes emplois de la confiance des consommateurs, ainsi que des indices ISM se sont affaiblies en novembre, suggérant un ralentissement de la reprise du marché du travail', ajoute-t-elle.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...