Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

PARTENAIRE : L'importance des frais pour votre épargne en actions et en ETF

mardi 15 juin 2021 à 14h50
Réduire les frais sur transactions en Bourse

(BFM Bourse) - Comment bien choisir son courtier en Bourse ? Comment réduire les frais de transaction en Bourse ? Comment acheter des actions sans frais ?

La question des frais dans les investissements en Bourse, à fort enjeu, doit être d’emblée éclaircie par le client désireux d’ouvrir un portefeuille boursier. Cette question des frais est même l’un des critères essentiels de choix d’un courtier. Le but de l’article est de s’y retrouver dans la jungle des frais boursiers de toute nature, de comprendre la relation entre qualité de service et niveaux de frais et de mesurer l’impact des frais sur la performance boursière.

Transactions en Bourse : quels types de frais ?

Tout d’abord, précisons d’emblée que nous abordons ici uniquement la question des frais en Bourse, à l’exclusion des taxes et impôts. Sont donc concernés les frais de courtage, les droits de garde, les frais de change, les frais de report mensuel pour les prorogations au SRD et autres frais. Ils peuvent varier de façon très importante d’un intermédiaire à un autre.

Les frais de transaction (dits de courtage) sont prélevés à chaque transaction, à l’achat et à la vente. Ils peuvent être fixes ou variables, variables assortis d’un plancher, voire composés d’une partie fixe et d’une partie variable. Concernant ces frais, une constante est à retenir : les courtiers nouvelle génération appliquent des frais bien moins importants que les banques et les courtiers traditionnels. Suivant les banques et les courtiers, l'écart peut être de 1 à 50 ! Et les courtiers nouvelle génération appliquent pour certains des frais forfaitaires fixes et non en commission variable en %.

Les droits de garde correspondent aux frais prélevés annuellement par l’intermédiaire en Bourse pour la détention des actifs. Les courtiers nouvelle génération n’en appliquent aucun. Les frais de report concernent les investisseurs passant par le SRD (Service de Règlement Différé). Les frais sont doubles : journaliers sauf en cas de prise de position et débouclage dans la séance, et mensuels en cas de prorogation de la position sur le mois boursier suivant.

Attention : à noter que certains courtiers peuvent facturer des frais pour… absence de passage d’ordre ! À savoir que lorsque le client, sur un mois donné, ne passe pas d’ordre, est prélevé de frais spécifiques. En contrepartie, il bénéficie de frais réduits à chaque passage d’ordre.

Des frais importants sont-ils gages d’une qualité de service ?

C’est faux ! Sur le marché, on voit des banques traditionnelles, dite de réseau, qui peuvent appliquer des frais de transaction de l’ordre d’une quarantaine d’euros pour une ligne d’achat d’actions de 10 000 euros, soit 0.40% de taux de courtage, alors qu’un courtier en ligne le facture très couramment pour moins de 5 euros. Sans pour autant qu’il y ait un écart dans la qualité de service.

Attention donc aux frais ! Non seulement ils ne sont pas proportionnels à la qualité de service, mais ils peuvent grever très sensiblement les performances financières de votre portefeuille, d’autant plus si le nombre d’ordres passés par mois est important, et que la taille des opérations est importante. Il existe néanmoins des courtiers qui proposent des solutions de frais très réduits et fixes, quelle que soit la taille du capital engagé.

Minimiser ses frais : la question de l’impact sur la performance

La question naturelle de l’investisseur à l’heure du choix de son courtier est celle des frais de transactions. En multipliant le nombre de transactions, on multiplie les frais de transaction par opération, ce qui pénalise mécaniquement la performance de l’investissement sur la durée.

Démonstration :
Imaginons Monsieur A, qui passe par sa banque traditionnelle pour passer 4 ordres d’achat : 2 000 euros sur une action W, 8 000 euros sur une action X, 4 000 euros sur une action Y et 12 000 euros sur une action Z.

À 0,50% de frais de courtage, cela lui revient à 10 + 40 + 20 + 60 = 130 euros

Un mois plus tard, son capital investi est passé de 26 000 euros à 27 170 euros ; en tenant compte des 130 euros de frais de courtage, Monsieur A dispose donc désormais de 27 040 euros de capital.

Imaginons maintenant que Monsieur B passe les mêmes ordres au même moment sur les mêmes valeurs en passant par le néo-courtier Trade Republic : son capital investi passe de 26 000 à 27 170, et compte tenu des frais d’un euro par opération, soit seulement 4 euros en tout, Monsieur B dispose donc de 27 166 euros.
- Performance de Mr A, nette de frais = 4.00%
- Performance de Mr B, nette de frais = 4.48%

L’écart de performance est particulièrement significatif. Il devient clair que dans la durée, cette question des frais transactionnels est décisive. Or elle peut se trancher facilement, par le choix de son intermédiaire en Bourse.

Vers quel type d’intermédiaire s’orienter ?

Par l’intermédiaire du courtier nouvelle génération Trade Republic, vous investissez via la plateforme de négociation électronique LS Exchange gérée par la Bourse de Hambourg. Seulement 1 euro par ordre est prélevé pour couvrir les frais externes, peu importe le montant de la transaction ou l'action choisie (française, européenne ou internationale).

Ce courtier, supervisé par la Banque d'Allemagne et la Bafin (l'AMF allemande), donne accès à plus de 8.500 actions ou ETF via son application mobile intuitive, sans commission variable ni frais cachés. Les transactions peuvent être effectuées sans aucune commission variable chez Trade Republic, ce qui est rendu possible par une plateforme numérique de pointe permettant d’automatiser des processus complexes. 1 euro par ordre. C'est tout !

Sans aucun frais de courtage (le 1€ par ordre est ici offert), le courtier propose la mise en place de plan d’investissement programmé par l’utilisateur. Plan dont vous pouvez modifier les paramètres à tout instant, que vous pouvez stopper puis reprendre en toute souplesse. Ces plans vous permettent d'investir un montant fixe à partir de 10€ dans les actions ou ETF de votre choix sur une base régulière par exemple mensuelle.

Vous pouvez ouvrir un compte-titre ordinaire chez Trade Republic en cliquant ici.

Créée en 2015, Trade Republic Bank GmbH allie la technologie de pointe d’une fintech à la fiabilité d’une banque de courtage de titres financiers allemande. Déjà plus d’un million de clients européens lui font confiance.

Ce contenu a été réalisé en partenariat avec Trade Republic. La rédaction de BFM Bourse n'a pas participé à la réalisation de ce contenu.

©2021 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.80 % vs +31.40 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat