Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Marché : Sa concession autoroutière menacée, Atlantia perd 24% à Milan

jeudi 16 août 2018 à 09h51
Pont de Gênes

(BFM Bourse) - Le géant Atlantia voit s'effondrer son cours de Bourse après la décision du gouvernement italien de révoquer sa concession autoroutière à la suite de l'effondrement mardi d'un viaduc à Gênes.

Suspendue dans les premiers échanges en raison d'un afflux massif d'ordres de ventes, la cotation du groupe italien Atlantia, gestionnaire de l'autoroute dont un viaduc s'est effondré mardi à Gênes et désigné responsable par le gouvernement, a repris en très forte baisse de 24% à Milan jeudi matin.

Après l'accident mardi, le titre avait plongé de plus de 10% avant de clôturer sur une baisse de 5,39% à 23,54 euros, mais les observateurs s'attendaient à une chute bien plus brutale à la réouverture après la pause du 15 août.

Mercredi, le gouvernement a annoncé qu'il entendait révoquer la concession d'Autostrada per l'Italia, filiale d'Atlantia, sur le tronçon où se trouve le pont effondré. Plusieurs poids lourds du gouvernement ont aussi réclamé une remise à plat de toutes les concessions.

"Nous laissons les responsables des enquêtes pénales faire leur devoir, mais nous ne pouvons pas attendre la justice pénale", a fait valoir le chef du gouvernement, Giuseppe Conte.

Des milliards d'euros de compensation ?

Mercredi soir, Autostrade per l'Italia s'était déclarée "confiante de pouvoir démontrer avoir toujours respecté correctement ses obligations de concessionnaire, dans le cadre des échanges prévus dans les règles contractuelles qui se dérouleront dans les prochains mois".

"Cette confiance s'appuie sur les activités de surveillance et d'entretien menées selon les meilleurs critères internationaux", a ajouté l'entreprise, en expliquant qu'il n'était "pas possible pour l'instant de formuler d'hypothèses sur les causes de l'effondrement".

La société a aussi assuré travailler "d'arrache-pied" à la reconstruction du pont, qui devrait "être achevé dans les cinq mois" une fois le site accessible après la fin des recherches et des relevés d'enquête.

Selon plusieurs médias italiens citant des sources financières, l'Etat pourrait devoir verser à Autostrade per l'Italia des milliards d'euros de compensation pour la révocation de la concession.

F.B. avec AFP

©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.20 % vs +38.34 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat