Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Marché : Le cours du cuivre, dopé par la croissance chinoise, au plus haut depuis l'été dernier

samedi 20 avril 2019 à 12h00
Le cours du métal rouge est au plus haut depuis juillet 2018

(BFM Bourse) - Les nouvelles rassurantes concernant la croissance chinoise ont permis au cours du métal rouge d'atteindre un niveau qui n'avait pus été observé depuis début juillet 2018, la Chine étant de loin le plus gros consommateur. Le prix du cuivre est également tiré à la hausse par des tensions sur l'offre, alors que des mines et fonderies sont à l'arrêt au Pérou et au Chili.

Le prix du cuivre a bondi dans le courant de la semaine à son plus haut niveau en neuf mois et demi sur le London Metal Exchange (LME), galvanisé par de bonnes données sur la croissance chinoise (6,4% au premier trimestre). La tonne de cuivre a atteint ainsi à 6.575 dollars à Londres mercredi dernier, un niveau inédit depuis début juillet 2018.

Le métal rouge "a réagi favorablement en apprenant que l'économie chinoise a crû plus que prévu au premier trimestre, notamment grâce à l'apaisement des craintes sur le conflit commercial entre le pays et les Etats-Unis", a commenté Fawad Razaqzada, analyste chez Forex.com. Sur un an, la croissance atteint 6,4% au premier trimestre, un chiffre stable par rapport au dernier trimestre 2018, alors que les économistes anticipaient un léger ralentissement à 6,3%, selon la médiane d'un consensus compilé par l'AFP.

La Chine est le premier importateur de matières premières et le cuivre, utilisé pour la confection de circuits électriques qui servent ensuite aussi bien dans l'immobilier, l'automobile et l'électroménager, est particulièrement dépendant de la croissance chinoise. "Les facteurs macroéconomiques continuent de peser lourdement sur les cours du cuivre à court terme", ont commenté les analystes de ANZ.

Selon eux, le métal rouge, surnommé "Dr. Copper" -certains économistes s'efforçant de prédire les retournements de la conjoncture mondiale d'après son prix- a perdu ce rôle prescriptif depuis 2016. "Les perspectives de production sont devenues plus importantes pour le marché, et la croissance chinoise commence à diverger de celle du reste du monde", ont-ils expliqué.

Du côté de l'offre, "des problèmes dans plusieurs mines sont devenus des sources majeures d'inquiétudes" pour les acteurs du marché, poussant les prix à la hausse, ont estimé les analystes de Barclays. Des blocages de mines au Pérou et la mise aux normes environnementales de plusieurs fonderies au Chili, premier producteur mondial, ont participé à la hausse récente des cours.

(avec AFP)

Quentin Soubranne - ©2019 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+289.30 % vs +8.20 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat