Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Marché : La valorisation boursière d'Apple, Microsoft et Amazon a fondu de 1000 milliards en un mois

mardi 24 mars 2020 à 12h20
La valorisation d'Apple, Microsoft et Amazon a fondu de 1.000 milliards de dollars

(BFM Bourse) - La plus importante et la plus rapide phase de destruction de capital de tous les temps sur les marchés financiers se traduit, pour les trois géants de la tech par une chute de leur capitalisation combinée, passée de 3.962 milliards de dollars lors du pic de mi-février à 2.962 milliards de dollars désormais. À lui seul, Apple lâche près de 500 milliards de valorisation.

Selon le Bloomberg Global Stock Market Cap, 30.000 milliards (!) de dollars de capitalisation boursière se sont évaporés sur l'ensemble des sociétés cotées à travers le monde depuis le début de l'année 2020, soit "30% de la capitalisation boursière mondiale" précise Nicolas Chéron, responsable de la recherche marchés chez Binck.fr.

À eux trois, Apple, Microsoft et Amazon sont responsables de l'évaporation de 1.000 de ces 30.000 milliards de dollars.

À titre de comparaison, le CAC 40 affiche, grâce au rebond de 5,75% enregistré vers 11h30 mardi, une capitalisation boursière totale d'environ 1.305 milliards d'euros, soit 1.415 milliards de dollars. Et celle-ci n'a fondu "que" de 500 milliards d'euros depuis son plus haut du 19 février dernier.

Alors que les trois géants de la tech suivaient depuis plusieurs années une pente haussière semblait-il inarrêtable, un "cygne noir" est venu troubler leur progression. La pandémie de Covid-19 qui touche désormais près de 400.000 personnes à travers le monde (pour plus de 16.500 décès) a en effet provoqué un krach boursier auquel personne ou presque n'a réchappé.

Depuis son récent plus haut atteint le 19 février dernier, le titre Amazon abandonne 12,4%. Pire, l'action Apple dévisse de 31,4% depuis son sommet touché le 12 février dernier tandis que Microsoft plonge de 28% par rapport à son pic du 10 février (Apple et Microsoft sont également dans le rouge en comparaison avec la situation au 1er janvier, tandis qu'Amazon parvient encore à afficher un léger gain de +6,7% depuis le début de l'année).

Lors de leurs pics respectifs de février, les mastodontes américains affichaient des "market cap" de 1.444 milliards de dollars (Apple), 1.438 milliards (Microsoft) et 1.080 milliards (Amazon). Soit une valorisation boursière combinée de quelque 3.962 milliards de dollars.

À la clôture du lundi 23 mars, cette dernière n'atteignait plus "que" 2.962 milliards de dollars, ce qui représente donc une baisse de 1.000 milliards en à peine plus d'un mois. Vertigineux. La plus grosse chute étant donc à mettre à l'actif d'Apple (-463 milliards de dollars à la clôture de lundi), suivi de Microsoft (-404 milliards) alors qu'Amazon "limite" ses pertes à 133 milliards.

Alors que rien ne semblait pouvoir stopper leur progression -certains observateurs se demandaient déjà lequel serait le premier à franchir le seuil des 2.000 milliards de dollars- seul Microsoft vaut encore plus de 1.000 milliards de dollars (1.034 milliards), Apple étant repassé sous ce seuil lundi pour la première fois depuis début octobre 2019.

À noter qu'en ajoutant Facebook (-215 milliards par rapport à son plus haut du 29 janvier dernier, -33,7%) et Google (-331 milliards par rapport au pic du 19 février, -31,3%), la capitalisation combinée des GAFAM a fondu de 1.556 milliards de dollars par rapport aux récents sommets.

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+327.20 % vs +12.89 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat