Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Marché : La crise énergétique actuelle va-t-elle mener à la création d'un "Opep du gaz" ?

dimanche 17 octobre 2021 à 10h38
North Field, le plus grand gisement de gaz naturel que le Qatar partage avec l'Iran

(BFM Bourse) - Vieux serpent de mer, l'idée d'un "Opep du gaz" a ressurgi cette semaine sous l'impulson des ministres saoudien et russe de l'énergie réunis jeudi lors d'un forum énergétique à Moscou. La mise en place d'un tel cartel paraît néanmoins peu probable tant la structure du marché gazier, régi par des contrats à très long terme, semble ne pas s'y prêter.

Alors que les cours pétroliers atteignent de nouveaux sommets ce vendredi, le baril de WTI se négociant notamment à un plus haut depuis 2014 toujours portés par des fondamentaux favorables ainsi que par les prévisions de l'Agence internationale de l'Energie (AIE) selon laquelle le prix élevé des autres sources d'énergie va encore doper la demande d'or noir, dopée par le prix élevé des autres sources d'énergie, la Russie et l'Arabie Saoudite n'excluent pas de former une alliance de producteurs de gaz sur le modèle de l'Opep.

"Les cours du pétrole atteignent leurs sommets depuis des années alors que les pénuries de gaz naturel, GNL et charbon soutiennent la demande de pétrole, ce qui pourrait maintenir le marché en déficit jusqu'à la fin de l'année au moins", note l'AIE dans son rapport mensuel "Ceux qui voulaient la confirmation que le marché va être tendu sur les prochains mois n'ont qu'à lire ce rapport", commente Stephen Brennock, analyste chez PVM: "La prévision d'un bond saisonnier de la demande pour des sources de carburant en hiver et avec le passage potentiel du gaz au pétrole devrait soutenir la demande de brut" ajoute-t-il.

Du côté du gaz, sur le marché de référence européen, le TTF (Title Transfer Facility) néerlandais, le mégawattheure (MWh) s'échange ce jeudi à près de 100 euros (+5% par rapport à la veille), après avoir atteint un record historique le 6 octobre dernier à 162 euros le MWh. Malgré son récent repli à mettre sur le compte de déclarations de Vladimir Poutine qui a affirmé que la Russie était prête à stabiliser le marché européen, le prix du gaz reste en hausse de plus de 600% .

Réunis à l'occasion d'un forum énergétique à Moscou, le vice-premier ministre russe Alexandre Novak et le ministre saoudien de l'Energie Abdelaziz ben Salmane, qui estiment que l'alliance de l'Organisation des pays producteurs de pétrole et de ses alliés (Opep+, dont ils sont respectivement vice-président et président) protègent le marché de l'or noir contre une telle volatilité, ont annoncé se pencher sur l'idée d'un "Opep du gaz". Alexandre Novak a estimé que réguler le marché du gaz sur le modèle de l'Opep+ était une idée "rationnelle", mais ajouté qu'il fallait "y travailler plus en détail", selon des propos rapportés par l'agence russe Ria Novosti.

Les exportateurs de gaz se réunissent déjà régulièrement au sein du Forum des pays exportateurs de gaz (FPEG), organisation dont Ryad ne fait pas partie. Poids lourd pétrolier, l'Arabie saoudite est seulement neuvième producteur mondial de gaz, selon les données de l'AIE, derrière les Etats-Unis, la Russie, l'Iran, la Chine, le Canada, le Qatar, l'Australie et la Norvège. Les Etats-Unis, la Chine et le Canada et l'Inde ne font toutefois pas partie de ce forum intergouvernemental, dont le pouvoir apparaît donc pour l'heure relativement modeste.

Contrairement à l'Opep, le FPEG ne fixe pas de quotas de production à ses membres. Et la mise en place d'un cartel régissant le marché gazier semble plus délicat à mettre en place que sur le pétrole tant la structure même du marché est plus complexe. Malgré l'essor récent du GNL (qui permet de transporter du gaz par voie maritime à bord de méthaniers), ce dernier reste largement dépendant d'immenses gazoducs (très longs à construire et coûteux à entretenir) qui lient producteurs et importateurs pour des décennies.

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.90 % vs +36.31 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat