Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Un vaccin contre le coronavirus va bientôt être testé sur l'homme

mardi 25 février 2020 à 17h10
Moderna livre les 1ères doses de vaccin pour un essai sur le coronavirus

(BFM Bourse) - La biotech dirigée par le français Stéphane Bancel flambe sur le Nasdaq après l'envoi d'un premier lot de son vaccin expérimental contre le coronavirus à un institut de recherche. Il n'a fallu que 42 jours à l'entreprise pour accomplir ce tour de force.

Sans surprise, la Bourse américaine salue mardi une nouvelle avancée de la biotech Moderna Therapeutics dans la mise au point d'un vaccin destiné à protéger du coronavirus Covid-19. Un vrai tour de force, puisqu'il n'a fallu que 42 jours à l'entreprise pour livrer les 100 premières doses de vaccin destinées à l'administration humaine. L'action Moderna Therapeutics grimpait de 12,43% à 20,90 dollars vers 10h30 à New York, à contre-courant des principaux indices américains de nouveau dans le rouge (-0,58% au même moment pour le Nasdaq Composite).

La plate-forme de Moderna repose sur l'ARN messager, schématiquement une sorte de version de travail de l'ADN. Le principe est de programmer l'ARN messager, au sein de l'organisme du patient, afin d'amener ses propres cellules à produire les protéines thérapeutiques nécessaires à le soigner. Une méthode qui permettrait de maximiser l'efficacité des traitements, tout en évitant les réactions immunitaires indésirables fréquentes lorsqu'on injecte une protéine étrangère.

Premiers essais en mars

Ambitionnant ainsi de mettre au point une série de médicaments et de vaccins susceptibles de transformer les soins, l'entreprise a annoncé lundi soir avoir expédié au centre de recherche sur les vaccins du National Institute of Allergy and Infectious Diseases (NIAID, institut fédéral américain de recherche comparable à l'Inserm) un premier lot de son vaccin expérimental mRNA-1273 contre le nouveau coronavirus. Soit plus d'une centaine de doses destinées à la première phase d'essais chez l'homme prévue aux Etats-Unis à partir de mars. Selon la description réglementaire de l'essai sur le site ClinicalTrials.gov, l'étude visant à recruter 45 volontaires pourrait être bouclée en juin 2021.

S'il s'agira bien du premier essai clinique du mRNA-1273, l'entreprise a déjà obtenu à six reprises des résultats positifs pour des vaccins prophylactiques (notamment contre le chikungunya, différents virus grippaux, le virus respiratoire syncitial et le cytomégalovirus) issus de la même plate-forme.

"Je tiens à remercier toute l'équipe de Moderna pour ses efforts extraordinaires afin de répondre dans un délai record à cette urgence sanitaire mondiale. La collaboration entre Moderna, le NIAID et le CEPI [Coalition pour les innovations en préparation aux épidémies, organisme international créé dans le sillage de la crise Ebola en 2014] nous a permis de livrer un lot clinique en 42 jours à partir de l'identification de la séquence", a déclaré Juan Andres, directeur des opérations techniques et de la qualité chez Moderna. "Cela n'aurait pas été possible sans notre site de fabrication de Norwood, qui utilise une technologie de pointe pour permettre la flexibilité des opérations pour et garantir le respect de normes de qualité élevées quant à des produits à usage clinique", a-t-il ajouté.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+332.40 % vs -2.57 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat