Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Malgré les "gilets jaunes", le groupe de luxe Richemont voit ses ventes progresser

vendredi 11 janvier 2019 à 12h58
Richemont voit ses ventes trimestrielles progresser malgré les gilets jaunes

(BFM Bourse) - Propriétaire notamment des marques Cartier et Lancel, Richemont a fait état d'un léger ralentissement de la croissance de ses ventes au cours du dernier trimestre de 2018, le mouvement de contestation des "gilets jaunes" en France ayant pesé sur sa performance en Europe alors que l'activité en Chine est restée dynamique.

Le groupe suisse Richemont, numéro trois mondial du secteur du luxe derrière LVMH et Kering, a dévoilé vendredi des ventes en hausse de 25% pour le troisième trimestre de son exercice décalé, à 3,9 milliards d'euros, dopées par ses acquisitions dans la distribution en ligne (Yoox Net-A-Porter (YNAP) et Watchfinder). À périmètre et changes constants, les ventes de la compagnie financière progressent de 5% sur les trois derniers mois de 2018, contre une croissance de 8% sur les six mois précédents.

Les ventes en Europe affectées par les "gilets jaunes"

"Les ventes ont augmenté dans toutes les régions, à l'exception du Moyen-Orient et de l'Europe", indique le communiqué du groupe. Il faut comprendre ici à périmètre constant. Car si Richemont fait état d'une hausse de 34% des ventes en Europe par rapport au troisième trimestre 2017 (à 1,147 milliard d'euros), c''est largement lié aux acquisitions de l'entreprise italienne de distribution de vêtements par internet Yoox-Net-à-Porter et du détaillant en ligne britannique de montres de seconde main Watchfinder. Hors acquisitions, les ventes ont décliné sur le Vieux Continent au dernier trimestre de 2018, même si le groupe ne précise pas de combien.

Le groupe souligne que, durant ce trimestre qui correspond à la période des fêtes, "les ventes en Europe ont été affectées par l'agitation sociale en France qui a eu un impact négatif sur le tourisme et ont contraint Richemont à fermer des magasins six samedis de suite". La compagnie suisse également propriétaire des marques Chloé, Montblanc, Van Cleef & Arples (joaillerie), Piaget (horlogerie) ou Ralph Lauren Watch & Jewelry, n'a donc pas chiffré le manque à gagner, contrairement à Fnac Darty, première enseigne à avoir révélé, jeudi, l'impact financier du mouvement social sur ses résultats.

Croissance soutenue en Asie et en Amérique

Dans la région Asie-Pacifique, région clé pour les ventes de produits de luxe, les ventes se sont accrues de 17% à 1,3 milliard d'euros, grâce "à une croissance à deux chiffres en Chine" ainsi que de "belles progressions sur les autres principaux marchés". Le groupe note que si la croissance a ralenti à Hong Kong, la principale raison est à chercher du côté de la revalorisation du dollar hongkongais face au renmibi qui a entamé le pouvoir d'achat des touristes chinois. En revanche, en Amérique, les ventes du groupe genevois ont bondi de 41% à taux de changes constants pour s'établir à 801 millions d'euros.

Le titre progresse

Coté sur le Swiss Market Index (ou "SMI"), regroupant les 20 principales valeurs du marché suisse cotées à la SIX Swiss Exchange basée à Zurich, le titre Richemont s'adjuge 2,2% à 67,2 francs suisses, au lendemain d'un très léger recul (-0,2%). Depuis le 1er janvier, l'action de la compagnie financière progresse de plus de 6% après avoir abandonné un quart de sa valeur a cours des 12 derniers mois. Pour rappel, le groupe suisse avait dévoilé, début novembre dernier, un bénéfice net semestriel en repli de 10% à 875 millions d'euros, faisant ainsi plonger l'ensemble des valeurs du secteur.

Quentin Soubranne - ©2019 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+290.50 % vs +11.87 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat