Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Le Uber chinois Didi s'effondre à Wall Street après le tour de vis de Pékin

mardi 6 juillet 2021 à 16h30
Didi s'effondre à Wall Street

(BFM Bourse) - L'application chinoise de véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC) Didi Chuxing connaît décidément des débuts mouvementés à Wall Street. Après des premiers pas en fanfare la semaine dernière, le titre s'écroule ce mardi après une reprise en main des autorités réglementaires chinoises.

Coté depuis mercredi dernier sur le marché new-yorkais, le titre DIdi Chuxing fait les montagnes russes. Introduit à un prix de 14 dollars, celui-ci a bondi de près de 30% à l'ouverture des échanges mercredi dernier à Wall Street (une première séance finalement bouclée à l'équilibre), avant de prendre 16% lors de la séance suivante (à 80 milliards de dollars de valorisation boursière) et d'en rendre plus de 5% vendredi à l'annonce de l'ouverture d'une enquête de l'Autorité chinoise de surveillance de la cybersécurité sur le groupe.

Au sortir d'un week-end prolongé au cours duquel les Etats-Unis ont célébré l'anniversaire de leur indépendance, le titre du géant chinois des VTC s'effondre de 21,4% à 12,17 dollars une demi-heure après l'ouverture des échanges. Car si l'heure est également aux célébrations en Chine (les 100 ans du parti communiste), Pékin ne loupe pas une occasion de mettre la pression à ses géants technologiques. Après Alibaba et Tencent, c'est donc le "Uber chinois" qui se retrouve dans le collimateur des autorités.

Immédiatement après l'ouverture de l'enquête, le régulateur (la "Cyberspace Administration of China" en l'occurrence) avait immédiatement interdit au service de VTC d'accepter de nouveaux utilisateurs avant la fin des investigations. Dimanche, la même autorité a ordonné le retrait de l'application Didi des plateformes en ligne après avoir constaté une "violation grave de la réglementation en matière de collecte des données des utilisateurs". Apple, pourtant actionnaire du groupe dans lequel il a investi un milliard de dollars dès mai 2016 afin de mieux comprendre le marché chinois selon les termes employés par Tim Cook, a également obtempéré, sur "ordre express" du régulateur chinois qui a affirmé que Didi ne respectait pas les règles concernant la collecte et l'usage des données personnelles, selon Bloomberg.

15 millions de chauffeurs dans le monde

Réagissant à l'annonce, la société de VTC dont le siège est à Pékin a assuré qu'elle "effectuerait des rectifications (...) et continuerait à protéger la confidentialité des utilisateurs et la sécurité des données". Le Wall Street Journal rapporte également que les autorités chinoises avaient suggéré aux dirigeants de retarder l'introduction en Bourse de l'entreprise, sans succès.

Fondé en 2012 par Cheng Wei, un ancien cadre du géant chinois du commerce en ligne Alibaba, Didi est disponible dans 15 pays, dont la Chine, la Russie et l'Australie. L'entreprise revendique 15 millions de chauffeurs et 493 millions d'utilisateurs actifs par an. Elle domine le marché chinois des véhicules avec chauffeur depuis qu'elle a chassé son rival américain Uber en 2016. Au terme d'une guerre des prix impitoyable, Uber avait fini par accepter de fusionner ses activités en Chine avec celles de Didi, en échange d'une prise de participation. Le groupe californien possède actuellement 12,8% du capital de Didi, ce qui en fait le 2e actionnaire derrière le japonais Softbank (21%). Toujours côté chiffres, Didi a réalisé un chiffre d'affaires de 21,6 milliards de dollars en 2020 et de 6,4 milliards de dollars au premier trimestre 2021.

L'Autorité chinoise de surveillance de la cybersécurité ne s'est pas arrêtée en si bon chemin puisqu'elle a annoncé lundi l'ouverture d'enquêtes sur deux autres sociétés chinoises du numérique, également cotées aux Etats-Unis. Il s'agit de Full Truck Alliance (qui possède deux applications de transport de fret et de réservation de camions, Yunmanman et Huochebang) et Kanzhun (propriétaire du champion de la recherche d'emploi BOSS Zhipin). Les deux titres lâchent respectivement 19% et 9,7% vers 16h20.

(Avec AFP)

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.80 % vs +32.34 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat