Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Le constructeur de véhicules électriques Polestar voit grand pour son introduction à Wall Street

mardi 28 septembre 2021 à 11h30
Polestar voit grand pour son introduction à Wall Street

(BFM Bourse) - Le groupe suédois issu d'un spin-off de Volvo en 2017 nourrit de grandes ambitions pour son arrivée sur le Nasdaq prévue pour le premier semestre 2022, à l'issue de laquelle il vise une valorisation de 20 milliards de dollars.

A peine 10.000 voitures vendues l'an dernier, et une valorisation boursière supérieure à celle de Renault: le Suédois Polestar a annoncé lundi son introduction prochaine à Wall Street via une fusion avec une SPAC (Gores Guggenheim) contrôlée par deux fonds d'investissement américains. Le pure player des véhicules électriques, propriété du suédois Volvo et du chinois Geely, viserait une capitalisation boursière de 20 milliards de dollars à l'issue de l'opération. Cette valorisation placerait la marque juste derrière un géant comme Nissan, et devant Renault, Tata Motors ou Subaru au classement des plus grands constructeurs automobiles en termes de valorisation boursière.

Ce dernier est toujours dominé par Tesla, avec une valorisation de plus de 767 milliards de dollars, loin devant Toyota et Volkswagen, pourtant premiers constructeurs mondiaux en nombre de véhicules.

Leonardo DiCaprio comme actionnaire

Polestar se rêve en concurrent du géant californien - ainsi que des chinois Xpeng et Nio (qui jouissent également de valorisations confortables, bien qu'en repli par rapport à l'an dernier). Le groupe compte aussi l'acteur Leonardo DiCaprio parmi ses actionnaires, et n'a commercialisé que deux modèles depuis sa création en 2017. Positionné sur le très haut de gamme à l'instar du groupe d'Elon Musk, Polestar n'a vendu que 10.000 véhicules en 2020 mais table sur une expansion fulgurante.

L'ex-label sportif de Volvo Cars, devenu une marque à part entière en 2017, vise ainsi près de 290.000 ventes par an en 2025 et compte être présent dans 30 pays en 2023, affirment ses dirigeants. La valorisation de 20 milliards de dollars correspondrait ainsi à trois fois le chiffre d'affaires visé en 2023 et 1,5 fois les ventes espérées en 2024, précise le groupe. L'opération est prévue pour être achevée au premier semestre 2022 et la cotation se fera sur le Nasdaq.

Lancement d'un modèle par an

Pour atteindre ces objectifs, Polestar prévoit de lancer une voiture par an: un SUV "luxueux et sportif" en 2022, la Polestar 3, puis la 4, une luxueuse berline. Elle compte s'appuyer sur des ventes en ligne et quelques concessions dans les métropoles, mais aussi sur le réseau après-vente de Volvo. L'argent levé à l'occasion de la fusion avec la SPAC (Gores Guggenheim avait levé 800 millions d'euros lors de son introduction) ainsi qu'auprès d'actionnaires historiques et institutionnels (250 millions) doit permettre "le développement de ces modèles ainsi que l'expansion des marchés" indique Polestar dans son communiqué. Ambitieux, le groupe entend par ailleurs dégager dès bénéfices dès l'exercice 2023, et "mettre au point une voiture véritablement neutre sur le plan climatique d'ici 2030", tout en étant "la société la plus transparente dans le domaine des véhicules électriques".

Polestar propose le "dynamisme d'une jeune entreprise" tout en profitant de "l'héritage industriel et de l'expertise de Volvo", a par ailleurs ajouté le patron de la marque Thomas Ingenlath devant des investisseurs ce lundi.

La marque n'est toutefois pas disponible en France, son logo à chevrons ressemblant trop à celui de Citroën.

Quentin Soubranne - ©2022 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+314.00 % vs +15.92 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat