Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

La très belle affaire en Bourse de Beyoncé avec Uber

mercredi 15 mai 2019 à 12h25
Beyoncé aurait investit très tôt dans Uber en échange d'un récital privé

(BFM Bourse) - Malgré les débuts boursiers calamiteux d'Uber, l'envergure de son introduction en Bourse la semaine dernière se traduit par un enrichissement considérable pour ceux qui étaient entrés au capital au début de l'aventure. Et la chanteuse Beyoncé avait flairé la bonne affaire.

Connue du monde entier pour ses succès musicaux, la chanteuse et compositrice américaine Beyoncé Knowles-Carter fait également régulièrement preuve d'un sens des affaires aiguisé. Rien d'étonnant dès lors à ce qu'on retrouve "Queen B" parmi les bénéficiaires de la récente introduction en Bourse d'Uber, l'application de mise en relation entre passagers et conducteurs de VTC.

En l'occurrence, Beyoncé a su tirer parti de l'exubérance de la politique de relations publiques du fondateur d'Uber, Travis Kalanick (contraint de passer la main en 2017 après une série de scandales).

Grâce à la montée en puissance d'Uber dans les premières années de la décennie, Travis Kalanick avait cherché à être sous les projecteurs en s'affichant avec diverses célébrités comme les acteurs Leonardo Di Caprio, Gwyneth Paltrow ou Ashton Kutcher, qui auraient investi au capital.

50 fois sa mise

Le fondateur d'Uber, connu pour ne pas lésiner sur les budgets de relations publiques, avait aussi contacté Beyoncé et son époux, Jay-Z, chanteur également.

Comme beaucoup de grandes entreprises américaines s'adressant à des artistes célèbres, Uber avait loué les services de la chanteuse d'origine texane pour un gala privé organisé à Las Vegas, rapporte le site de l'émission de CBS, Inside Edition. Une prestation habituellement tarifée à 6 millions de dollars environ. Mais au lieu d'empocher son cachet en numéraire, l'interprète de Formation et Run the World (Girls) avait opté pour un paiement en actions Uber.

Résultat, en acceptant de renoncer à l'époque à des espèces sonnantes et trébuchantes, Beyoncé a vu son investissement grossir jusqu'à représenter une valorisation de 300 millions de dollars -cinquante fois ce qu'elle aurait perçu à l'époque-, indique Inside Edition, sans toutefois préciser son calcul. L'histoire ne dit pas si la star a revendu ses actions après l'introduction en Bourse, alors que depuis son premier jour de cotation l'action Uber a déjà perdu plus de 11% de sa valeur.

Guillaume Bayre - ©2019 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.80 % vs +7.79 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat