Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

En plein krach boursier, Walmart atteint un sommet historique à Wall Street

jeudi 19 mars 2020 à 16h45
Walmart fait office de valeur refuge en plein krach boursier

(BFM Bourse) - Alors que le Dow Jones s'effondre, une valeur de l'indice phare de la Bourse de New York enregistre son meilleur mois depuis des années: celle du distributeur Walmart.

Un phare dans la tempête. C'est peu ou prou ce à quoi ressemble le titre Walmart sur le Dow Jones depuis quelques semaines. Alors que le baromètre du marché new-yorkais plonge désormais de 32% sur un mois (-2,9% jeudi à 14h45), le géant de la grande distribution est en passe de signer sa meilleure performance mensuelle depuis novembre 2014. De fait, avec son nouveau gain de 3,64% à 126,48 dollars peu après l'ouverture des échanges jeudi à Wall Street, les gains accumulés depuis le début du mois de mars atteignent 17,4%. Le titre Walmart a même touché un plus haut historique mercredi dans la matinée à plus de 128 dollars. La capitalisation du groupe aux 2,2 millions de salariés (dont 1,5 million aux États-Unis) atteint ainsi plus de 350 milliards de dollars.

Alors que les consommateurs américains accumulent à leur tour des provisions en vue d'un confinement prolongé dans le contexte de la crise du coronavirus, le plus grand distributeur au monde en profite.

50% des produits alimentaires du pays

"En 1929, pendant la Grande Dépression, nous avons eu une ruée sur la banque. Avec le coronavirus de 2020, nous avons une ruée sur l'épicerie et Walmart détient 50% de l'ensemble des produits alimentaires vendus dans tout le pays", a relevé John Petrides, gestionnaire de portefeuille chez Tocqueville Asset Management, sur CNBC mercredi dans l'émission "Trading Nation".

Walmart génère plus des deux tiers de ses revenus sur le sol américain et Factset estime que les ventes du géant de la distribution devraient augmenter de 3% sur le trimestre clos fin avril. "Lorsque vous avez ce type de mouvement de panique pour accumuler et stocker des provisions pour ce qui devrait devenir une quarantaine à l'échelle nationale, il n'est pas surprenant que Walmart surpasse nettement le marché", a déclaré John Petrides.

Credit Suisse relève sa recommandation et porte le titre à un sommet

L'action Walmart avait déjà touché un plus haut historique mercredi matin dans le sillage d'un relèvement de recommandation, celui des analystes de Credit Suisse qui ont porté leur objectif de cours de 115 à 127 euros, reflétant "une vision plus défensive à court terme du commerce de détail américain dans le contexte des préoccupations liées à la Covid-19". L'équipe d'analystes dirigée par Seth Sigman estimait que l'augmentation du trafic à Walmart sera plus qu'un "remplissage de garde-manger à court-terme" car les gens font de "grosses provisions en prévision de rester confinés sur une période prolongée pour tenter d'aplatir la courbe de propagation du virus". Les analystes du Credit Suisse s'attendent plutôt à une "accélération du changement structurel" dans la manière dont les gens font leurs achats, et anticipent l'adoption de masse du service de ramassage et de livraison des courses en ligne de Walmart.

"Nous voyons cette période malheureuse accélérer les changements structurels dans les modes d'achats des consommateurs, peut-être de plus de cinq ans. (...) Ce changement devrait favoriser Walmart, qui a investi dans son infrastructure, sa technologie et son personnel, pour faire évoluer son modèle", juge Seth Sigman.

De fait, Walmart est devenu une force sur qui compter dans l'e-commerce outre-Atlantique, notamment grâce au déploiement agressif du ramassage et de la livraisons de produits d'épicerie commandés en ligne. Sur le dernier trimestre clos fin janvier, les ventes en ligne de Walmart ont bondi de 35%, dopées par la catégorie des produits d'épicerie. Fort d'un gigantesque réseau de 4.700 magasins aux États-Unis, le mastodonte propose désormais la collecte en ligne de produits d'épicerie dans 3.200 points de vente et la livraison dans 1.600 points de vente, ce qui représente plus du tiers de son parc.

Le broker Oppenheimer a également mis à jour son conseil sur le titre Walmart, relevant sa recommandation de "performance en ligne" à "surperformance", avec un objectif à 12 mois porté à 125 euros. L'analyste Rupesh Parikh indique dans sa note qu'il considère le groupe "bien positionné pour continuer à atteindre ses objectifs financiers", ajoutant que "les actions pourraient bénéficier de flux monétaires à court-terme car les investisseurs continuent probablement à rechercher la sécurité dans un contexte économique mondial très incertain".

Sur ce point, JC O'Hara, le technicien en chef des marchés chez MKM Partners affirme qu'"une chose qu'[il] aime chez Walmart, c'est l'action sur les prix". "Au sein du S&P, nous assistons à un "sell-off" incessant, à des ventes sans discernement, dans tous les secteurs. Mais mercredi, Walmart a atteint un sommet, cela signifie qu'il existe donc une réelle et forte demande pour les actions Walmart", se réjouit-il, visiblement soulagé que le marché garde un tant soit peu de rationalité. Selon JC O'Hara, qui a révisé à la hausse sa cible sur l'action Walmart, celle-ci pourrait désormais atteindre un record à 140 dollars.

Sur le Nasdaq, l'autre géant de la distribution Costco affiche des pertes marginales sur un mois (-4,2%) et reste dans le vert sur l'année (+5,5%).

À Paris aussi, le secteur surperforme nettement le marché

Les bonnes performances des valeurs défensives comme le sont celles du secteur de la grande distribution se vérifient également sur le marché parisien. Si aucun groupe du CAC 40 n'enregistre de hausse sur un mois, c'est bien Carrefour qui enregistre le plus faible recul sur un mois (-11%) comme depuis le 1er janvier (-4,2%). Au sein du SBF 120, Casino enregistre la 4e plus petite perte (-8%) sur un mois -seulement devancé par Altran (-1%), Seb (-1%) et Eurofins (-3%)- alors que sur cet indice aussi, personne n'affiche une performance positive depuis le 19 février dernier. La distribution fait donc office de nouveau refuge pour les investisseurs.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.10 % vs -1.24 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat