Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Vincent Ganne : Pourquoi l'euro ne bouge plus face au dollar depuis des mois

jeudi 14 février 2019 à 16h19
Vincent Ganne

Vincent Ganne Business Development Manager chez Tradingview France

Stratégiste de marché, analyse technique des marchés financiers, formateur, intervenant sur BFM Business.
Diplômé d’Audencia Nantes, l’école supérieure de commerce de Nantes, et du diplôme international d’analyse technique des marchés financiers (CFTe 2). Approche globale des …

(BFM Bourse) - Le cours de l’euro dollar se maintient sans tendance depuis plusieurs mois. C'est notamment lié à la politique de la Fed et au ralentissement économique en Europe. Explications.

Avec le recul des derniers mois, le marché a le sentiment que la Réserve Fédérale des Etats-Unis (la Fed) "achète" vers 1.12$/1.13$, tout comme la Banque Centrales Européenne (BCE) fait son possible pour éviter que le taux de change de l’euro ne s’apprécie. Le cours de l’euro dollar a effacé les effets haussiers des premières décisions de politique monétaire de l’année de la Banque Centrale Européenne (BCE) le 25 janvier et de la Réserve Fédérale des Etats-Unis le 30 janvier. La réalité macro-économique a pris le dessus sur le "verbe" des banques centrales et l’euro dollar a de nouveau balayé le trading range graphique entre la résistance à 1.15$ et le support à 1.13$.

1) Les facteurs économiques haussiers

La politique monétaire moins restrictive de la Fed est le principal facteur de soutien. La Fed cherche à rendre étanche l’économie des Etats-Unis au ralentissement économique mondial et il est désormais peu probable que le cycle haussier des taux d’intérêt se poursuive cette année. La Fed envisage d’aller au-delà en mettant progressivement un terme à la baisse de la taille de son bilan et voir à terme, redevenir acheteuse net d’obligations américaines. Dans tous les cas, ce "Fed put" est un facteur de baisse du dollar US face à un panier de devises, donc de hausse du cours de l’euro dollar.

La BCE a quant à elle un effet neutre sur le cours de l’euro. Elle a certes stoppé son programme de quantitative easing (politique de rachats d'actifs notamment), facteur monétaire haussier, mais elle n’envisage pas de remonter ses taux avant l’année 2020, voir l’année 2021.

2) Les facteurs fondamentaux qui plaident pour une baisse

Les récents signaux techniques baissiers pour le taux EUR/USD reposent sur la dégradation macro-économique au sein de la Zone Euro. Le risque de récession pour l’ensemble de la zone a en effet fortement grandi avec une Italie (troisième économie de la zone euro) qui se trouve déjà en récession technique, ainsi qu’un secteur manufacturier allemand et français en ralentissement marqué. A côté de cela, la Commission européenne a abaissé drastiquement ses perspectives de croissance pour la zone euro : +1,3% pour 2019 (contre +1,9% précédemment) et +1,6% pour 2020 (contre +1,7% précédemment). L’Allemagne n’est pas en récession technique, mais après un troisième trimestre négatif pour son PIB, la première économie de la zone euro a enregistré une croissance nulle au quatrième trimestre.

C’est donc la macro-économie de la zone euro qui exerce une pression baissière de premier rang sur le cours de l’euro dollar. De la même manière, le cycle économique américain est toujours sur ses plus hauts, en terme relatif vis-à-vis du risque de récession de la zone euro, c’est un facteur fondamental baissier pour le taux EUR/USD.

Pour résumer, le "Fed put" s’oppose à la macro-économie, c’est cette conjugaison qui maintient l’euro en range depuis des mois. Mais, petit à petit, la macro est en train de prendre le dessus. Techniquement, il y a un risque baissier qui peut se développer.

Ce que dit l'analyse technique

L’analyse technique du cours de l’euro dollar argumente depuis plusieurs mois en faveur de la préservation du trading range qui se déploie entre les 1.13$ et les 1.15$. Mais depuis le début du mois de février, des pré-signaux baissiers ont fait leur apparition.

Le marché a en effet enregistré au début du mois une cassure technique baissière du support à 1.1430$, donnant ainsi le signal d’un repli vers 1.1380$. La rupture des 1.1380$ a prolongé la baisse vers 1.1350$, niveau qui correspondait au canal chartiste haussier à faible pente en place depuis l’automne dernier. Ce dernier a été rompu à son tour, et l’euro se retrouve au bord du gouffre technique, entre 1.1215$ (plus bas de l’année 2018) et 1.13$.

Dans le cas d’une rupture de cette zone support en données hebdomadaires, cela serait le signal d’un repli vers 1.1180$ et 1.10$ à terme.

Euro Dollar : graphique TradingView qui expose les bougies japonaises en données journalières

>> Vous trouverez enfin une vidéo de 15 minutes qui propose un tour d’horizon technique de mes vues de marché pour les paires majeures du Forex (EUR/USD, GBP/USD, USD/JPY, USD/CAD, AUD/USD et NZD/USD) en cliquant ici.

©2019 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+287.90 % vs +6.95 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat